Covid : un reconfinement uniquement pour les personnes à risque, propose une infectiologue

Par Sarita Modmesaïb
23 janvier 2021
Mis à jour: 23 janvier 2021

Dans l’hypothèse d’un prochain reconfinement, une infectiologue propose de confiner cette fois seulement les personnes les plus à risque, très âgées ou présentant des comorbidités.

Malgré le couvre-feu étendu à tout le pays à 18 h, le nombre de cas testés positifs au Covid-19 est au plus haut depuis décembre, et le variant britannique semble s’étendre dans l’Hexagone, alors l’hypothèse d’un troisième reconfinement se précise.

Seulement, il se pourrait qu’il prenne une forme encore différente des précédents et, dans cette optique, le professeur Odile Launay, infectiologue et membre du comité vaccin Covid-19, a émis la proposition déjà évoquée en avril dernier, mais finalement rejetée, de confiner uniquement les personnes à risque.

« La situation est inquiétante », a déclaré le professeur sur BFMTV jeudi matin, soulignant que « si malgré le couvre-feu on continue à avoir une augmentation du nombre de cas et d’hospitalisations, très probablement on va être obligés de repasser par le confinement ».

Mais avec la campagne de vaccination qui s’intensifie en France, Odile Launay s’interroge sur ce nouveau confinement : « Dans la mesure où les vaccins arrivent, est-ce que ce confinement ne pourrait pas être proposé aux gens les plus à risque, ceux qui vont être très vite vaccinés ? »

En effet, face à une situation économique devenue précaire dans nombre de secteurs professionnels et particulièrement chez les plus jeunes, notamment les étudiants, la professeure plaide ainsi : « Cela permettrait de maintenir une certaine vie économique et en particulier pour nos plus jeunes d’envisager de reprendre une vie, de reprendre la fac. »

Un confinement de « deux-trois mois » avant vaccination

Le professeur Launay rappelle entre autres que les individus à risque étant prioritaires quant à la vaccination, « ce sont eux qui vont être très vite vaccinés, qui sont le plus à risque d’être hospitalisés, de faire des formes graves ».

Cette proposition concernerait alors 18 millions de personnes « à risque », ayant plus de 70 ans, présentant des comorbidités ou de l’obésité. Odile Launay apporte toutefois un bémol à cette proposition de confinement ciblée qui serait pour « une période relativement courte », « peut-être de deux-trois mois ».

Minimisant la perspective d’un confinement dur, elle évoque la possibilité d’ « organiser une société qui leur permette une vie, de pouvoir aller faire leurs courses peut-être à des heures différentes ».

Cette proposition arrive quelques jours après l’annonce faite par le Conseil scientifique d’ « une recommandation forte d’auto-confinement » des personnes âgées et fragiles, à partir du moment où cette catégorie de la population « n’est pas vaccinée durant la période des deux mois à venir ».

Le conseil scientifique précisait toutefois que cette recommandation d’auto-confinement demeure « une décision individuelle » et qu’ « il s’agit d’une situation transitoire avant la vaccination ».

Focus sur la Chine – L’aide à la Chine réduite de moitié par les É.U.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ