Crash d’un hélicoptère de la sécurité civile en Isère : un mort et quatre blessés

Par Epoch Times avec AFP
13 septembre 2021
Mis à jour: 13 septembre 2021

Dimanche 12 septembre, un hélicoptère de la sécurité civile qui transportait quatre autres personnes s’est écrasé près de Villard-de-Lans en Isère. Un mécanicien de la sécurité civile est décédé et quatre autres personnes sont blessés.

Selon France Bleu, l’hélicoptère de la sécurité civile avait été appelé pour porter secours à un randonneur VTT en difficulté.

La préfecture de l’Isère a indiqué dans un communiqué que l’hélicoptère s’était abîmé au sol avec à son bord cinq personnes. « Le mécanicien de l’hélicoptère a été déclaré décédé malgré les soins apportés par les secouristes », a-t-elle confirmé en début de soirée.

Les autres membres de l’équipage – le pilote, un médecin du SAMU et deux gendarmes du PGHM (Peloton de gendarmerie de haute montagne) – ont été pris en charge par les équipes médicales et évacués vers l’hôpital de Grenoble. L’un d’entre eux présente des blessures graves, les autres sont plus légèrement blessés, précise la préfecture.

« Engagé en intervention en Isère, un mécanicien est décédé après le crash de son hélicoptère. La Nation partage la peine de ses proches », a réagi le Président Emmanuel Macron dans un tweet.

Causes du crash « indéterminées »

Les opérations de secours « sont terminées et ont mobilisé d’importants moyens terrestres et aériens avec notamment le PGHM de l’Isère, le Samu, le Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) et le concours de trois hélicoptères en provenance de départements limitrophes », détaille la préfecture. Les causes de l’accident sont pour l’heure « indéterminées ».

« J’adresse toutes mes condoléances à la famille et aux collègues du mécanicien de la sécurité civile décédé dans l’accident d’un hélicoptère se rendant en intervention avec à son bord 5 personnes », a tweeté le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. « Tout mon soutien à la grande famille de la sécurité civile et du secours en montagne », a-t-il ajouté.

Dans un autre tweet, le ministre de l’Intérieur a annoncé qu’il se rendrait ce lundi sur place « afin de rencontrer les gendarmes et les agents de la sécurité civile ».

Le procureur de la République de Grenoble a annoncé l’ouverture d’une enquête.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ