Le créateur de la race labradoodle affirme qu’il a créé le monstre de Frankenstein

Par Jack Phillips
27 septembre 2019 Mis à jour: 27 septembre 2019

Le créateur de la race labradoodle (labrador-caniche) affirme qu’il a créé le « monstre de Frankenstein ». Wally Conron travaillait à élever des chiens-guides à Victoria en Australie lorsqu’on lui a attribué le fait d’avoir créé le premier labrador-caniche en 1989, d’après l’Australia Broadcasting Corporation.

« J’ai ouvert une boîte de Pandore et libéré un monstre de Frankenstein », se rappelle l’homme de 90 ans.

M. Conron a déclaré que les « labraniches » naissent « soit fous, soit avec un problème héréditaire », notant qu’il existe peu d’exemples de chien de cette race en bonne santé.

« Je vois des [juron] de gentils labraniches, mais ils sont rares », a-t-il déclaré au radiodiffuseur.

M. Conron a déclaré que le tout premier labraniche n’était pas un animal de compagnie, mais un chien-guide pour un aveugle.

En 1989, il déclara avoir élevé le chien pour une femme aveugle « dont le mari était allergique aux poils de chien ».

« Elle voulait savoir si nous pouvions trouver un chien qu’elle pourrait utiliser comme chien-guide et auquel son mari ne serait pas allergique », se rappelle M. Conron.

C’est alors qu’il a élevé un caniche, qui ne perd pas autant de poils que les labradors, et un labrador, une race qui est typiquement plus amicale que les caniches.

Un Labrador noir (Illustration – Shutterstock)

« Je ne pouvais pas imaginer la publicité que ce chien croisé obtiendrait », a-t-il déclaré après que les chiens sont devenus populaires dans le monde entier.

Selon l’Australian Labradoodle Association of America, ces animaux sont « généralement considérés comme des chiens en bonne santé », mais présentent couramment des problèmes de santé.

« Les éleveurs devraient dépister la dysplasie de la hanche et la dysplasie du coude, ainsi que d’autres problèmes de santé généraux », indique son site Web.

Colin Tennant, un expert britannique sur le comportement des chiens, a déclaré à CNN que les races de chiens créées peuvent hériter de problèmes de santé.

Il a déclaré : « Essentiellement, vous créez et modifiez aveuglément la génétique de la lignée sans connaissance préalable. »

M. Tennant a déclaré qu’il n’avait aucun problème avec les croisements en général, mais il a ajouté que les éleveurs devaient prêter attention aux problèmes de santé.

RECOMMANDÉ