Creuse : les habitants de Guéret en colère face à l’augmentation de plus de 900% de leur taxe foncière

Par Emmanuelle Bourdy
15 septembre 2021
Mis à jour: 15 septembre 2021

À Guéret (Creuse), les habitants ont eu la désagréable surprise de constater que la taxe foncière avait augmenté de plus de 900 %. Ils avaient pourtant été prévenus. Cette taxe foncière devra être réglée au 15 octobre, sans quoi une majoration de 10 % sera exécutée. 

Une augmentation de la part intercommunale de la taxe foncière de 957 %, c’est ce que subissent les 30 000 habitants de l’agglomération de Guéret, rapporte LCI. Une augmentation de cette ampleur s’explique par le fait que l’agglomération doit faire face à un déficit de plus de 3 millions d’euros, ainsi que le relate le président de l’agglomération.

De nombreux habitants ne décolèrent pas face à cette hausse, pourtant votée en avril dernier. Marie-Françoise Fournier, la maire de Guéret, s’y était cependant opposée, estimant qu’elle tuait l’attractivité de la ville.

« Ce n’est pas respectueux du citoyen »

« Demain, si on augmente mes impôts par rapport à ce bien-là parce que je peux bénéficier d’une rue en meilleur état ici ou alors un centre-ville plus dynamique, bien sûr », en convient un habitant, propriétaire d’un petit immeuble en rénovation, interrogé par France Télévisions. « Mais aujourd’hui, on augmente effectivement cette taxe foncière-là et dans quel but ? Je ne sais pas », se demande-t-il.

« C’est révoltant parce que ça ne peut être qu’une mauvaise gestion », considère un autre citoyen de cette agglomération dont le président a expliqué que la hausse était due à l’augmentation des missions de service public dans un contexte de baisse de dotation de l’État, ainsi que le souligne LCI. « D’un côté, il y a vraiment beaucoup moins de rentrées d’argent et de l’autre côté, quels sont les leviers pour avoir plus d’argent ? Il n’y en a pas énormément en fait », décrypte un habitant. Un autre comprend que la ville a besoin des services pour vivre, mais en revanche, « il ne faut pas non plus écraser les gens qui possèdent quelque chose. Il faut un juste milieu dans tout », complète-t-il.

Un retraité s’indigne de devoir payer un surplus de 200 € par rapport à l’année précédente. Résidant d’une grande maison située en centre-ville, l’homme trouve que « ce n’est pas respectueux du citoyen ». Un couple, lui aussi étonné par cette hausse impressionnante, déclare que « c’est violent ». « Je pense à d’autres personnes qui auront peut-être plus de difficultés à gérer des sommes importantes comme ça, c’est hallucinant », s’inquiète la femme de ce couple auprès de France Télévisions.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ