Cuba: les restaurants et cafés d’Etat n’accepteront plus que les pesos cubains

Par Epoch Times avec AFP
29 février 2020
Mis à jour: 29 février 2020

Nouvelle étape vers l’unification monétaire à Cuba: les restaurants, bars et cafés d’Etat, qui acceptaient les deux monnaies locales en circulation sur l’île, ne travailleront plus qu’avec des pesos cubains à compter de dimanche.

Les autorités sont décidées à renoncer à un système unique au monde. Instituée en 1994, la dualité monétaire est la norme à Cuba: le peso cubain (CUP), utilisé pour les transactions strictement domestiques, coexiste avec le peso convertible (CUC, égal au dollar américain, qui vaut entre 24 et 25 CUP), qui servait initialement à payer les produits et services importés.

Conserver uniquement le CUP

L’idée est de conserver uniquement le CUP, une réforme complexe qui a été plusieurs fois ajournée.

Le paiement en peso convertible sera aboli dans les établissements offrant des « services gastronomiques, ce qui permettra d’acheter en CUP des produits tels que: bières, boissons fraîches, eau, glaces, confitures et boissons alcoolisées », a indiqué le ministère du Commerce intérieur (Mincin) sur son site.

La fin du taux de change préférentiel

Principale difficulté de la réforme: l’unification suppose la fin du taux de change préférentiel dont bénéficient les entreprises publiques qui représentent 85% de l’économie (soit un CUP pour un dollar, et non 24 CUP contre un dollar comme sur le marché des changes).

Ce taux préférentiel permet au secteur économique d’Etat de payer des services et d’importer de façon subventionnée, dans un pays où le salaire moyen avoisine les 30 dollars.

La réforme est graduelle. A La Havane en décembre, quelques supermarchés avaient commencé à ne rendre la monnaie qu’en peso cubain.

Et le gouvernement a interdit aux voyageurs l’entrée et la sortie de pesos convertibles. Au duty free de l’aéroport international de La Havane, seuls les CUP et les devises étrangères sont acceptés.

RECOMMANDÉ