Violences policières : un terme qui « étouffe » Gérald Darmanin

Par Epoch Times avec AFP
28 juillet 2020
Mis à jour: 30 juillet 2020

« Quand j’entends le mot ‘violences policières’, personnellement je m’étouffe », a déclaré le nouveau ministre de l’Intérieur devant la commission des lois de l’Assemblée nationale.

Comme ses prédécesseurs, Gérald Darmanin a réfuté, mardi 28 juillet, le terme de « violences policières »,  le ministre de l’Intérieur a estimé devant la commission des lois de l’Assemblée nationale que la police exerce « une violence légitime », citant ainsi une formule du sociologue Max Weber.

« Quand j’entends le mot ‘violences policières’, personnellement je m’étouffe », a-t-il expliqué. « La police exerce une violence certes mais une violence légitime. (…) Elle doit le faire de manière proportionnelle, elle doit le faire de manière encadrée. Que quelques personnes le fassent en dehors des règles déontologique, la sanction doit être immédiate », a déclaré le nouveau ministre.

« Mais il est normal que les policiers et gendarmes soient armés, interviennent par la force, pour que la force reste à la loi de la République et pas celle des bandes ou des communautés », a-t-il poursuivi.

Pour M. Darmanin, le terme « violences policières » est « antinomique ». « Il peut y avoir des dérives, qu’on doit sanctionner et je pense que le gouvernement les sanctionne et s’il ne le fait pas, la presse, les syndicats, les parlementaires rappellent à la hiérarchie policière, au ministre de l’Intérieur, ce qu’il doit faire et c’est bien légitime », a-t-il estimé.

 

Le saviez-vous ? 


Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

RECOMMANDÉ