D’Astérix à Rodin, les dossiers culturels France-Chine

Par Epochtimes.fr avec AFP
6 novembre 2019 Mis à jour: 6 novembre 2019

Tournage d’Astérix en Chine, musées, Puy du Fou: plusieurs accords et dossiers franco-chinois dans le domaine de la culture ont été signés ou abordés lors de la visite d’Etat du président français Emmanuel Macron, qui s’achève mercredi. Voici les principaux.

Le prochain film de la série Astérix, qui pourrait s’intituler Astérix et Obélix: l’Empire du Milieu et ne sera pas l’adaptation d’un album, devrait être tourné en partie en Chine.

Dans la délégation présidentielle, le réalisateur du futur long-métrage, Guillaume Canet, est venu chercher un accord de coproduction et l’autorisation de pouvoir tourner au pied de la célèbre Grande muraille.

« Astérix va connaître les routes de la soie et permettre de partager nos imaginaires les plus populaires entre nos deux pays », s’est félicité mercredi Emmanuel Macron aux côtés du président chinois Xi Jinping.

-Illustration- Le prochain film de la série Astérix, avec les célèbres personnages de bande dessinée français Astérix et Obélix pourrait-être tournée en Chine. Photo FRANCOIS GUILLOT / AFP via Getty Images.

Le Puy du Fou va s’implanter en Chine

Le Puy du Fou, célèbre parc à thème français, a annoncé lundi qu’il allait s’implanter en Chine avec un « village d’époque » et « un grand spectacle nocturne » inspirés de la culture chinoise, pour un budget de 230 millions d’euros.

Le premier spectacle devrait être lancé en 2022 à Qinhuangdao (nord) à environ 300 kilomètres de Pékin et au pied de la Grande muraille.  Le projet comprend également un hôtel à thème et un grand restaurant-spectacle, selon le parc.

Lancé en 1979 en Vendée (ouest de la France), le Puy du Fou a accueilli 2,3 millions de visiteurs l’an dernier.

 

-La statue du sculpteur français Auguste Rodin, le penseur, se dresse pendant que les visiteurs marchent parmi les espaces d’exposition du musée lors d’un aperçu presse au Musée Barberini le 19 janvier 2017 à Potsdam, en Allemagne. Photo de Michele Tantussi / Getty Images.

Le projet d’un centre Rodin, dédié à l’oeuvre du célèbre sculpteur français, est à l’étude dans la grande ville de Shenzhen (sud de la Chine).

Une coopération entre les deux pays est prévue, notamment pour des prêts d’œuvres et des ventes de bronzes.

Le projet permettrait « une diffusion sans précédent et sans équivalent de l’oeuvre de Rodin en Chine », a assuré l’Elysée.

De son côté, le Centre Pompidou est désormais implanté à Shanghai. Emmanuel Macron a inauguré mardi ce nouveau lieu dédié à l’art moderne et contemporain dans l’immense métropole de 24 millions d’habitants.

Oeuvre de l’architecte britannique David Chipperfield, ce « Centre Pompidou West Bund Museum Project » offre près de 25.000 m2 d’exposition et de lieu de rencontre.

La Chine à Versailles sera présentée l’an prochain à la Cité interdite

Il résulte d’un partenariat de cinq ans avec le développeur local West Bund, propriétaire et exploitant des lieux.

Une exposition « La Chine à Versailles » sera présentée l’an prochain à la Cité interdite, à l’occasion des 600 ans de l’ancien palais impérial de Pékin.

Elle reprendra celle qui avait été organisée en 2014 à Versailles, mais sera complétée par des objets inédits, jamais présentés au public, a indiqué l’Elysée.

Des experts chinois devraient participer à la rénovation de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée par un incendie en avril 2019, a annoncé mercredi l’agence de presse officielle Chine nouvelle.

Ils devraient être envoyés en France l’an prochain. Aucune précision n’a cependant été apportée sur le rôle exact qu’ils pourront jouer.

 

RECOMMANDÉ