De fortes pluies frappent à nouveau le fleuve Yang-Tsé, inondant les villes et laissant de nombreux sans-abri

Par Nicole Hao
17 août 2020
Mis à jour: 17 août 2020

Les inondations dues aux fortes pluies dans les provinces du Shaanxi et du Sichuan ont provoqué le débordement du fleuve Yang-Tsé ces derniers jours, inondant les villes des régions occidentales de la Chine.

Le niveau d’eau du Yang-Tsé dans la ville de Chongqing pourrait dépasser le niveau de sécurité le 19 août, ce qui signifie qu’une rupture de digue pourrait se produire à tout moment, selon la chaîne de télévision publique CCTV, qui a cité des responsables.

Le Conseil des affaires de l’État, une sorte de cabinet correspondant au gouvernement central, a déclaré lors d’une conférence de presse le 13 août que les précipitations dans les zones situées le long des fleuves Yang-Tsé et Huai ont atteint leur niveau le plus élevé depuis 1961.

Une femme traverse à vélo une rue inondée après une pluie soudaine à Pékin le 9 août 2020. (NOEL CELIS/AFP via Getty Images)

Pendant ce temps, le vice-ministre de la Gestion des urgences du pays, Zhou Xuewen, a involontairement révélé que plus de 4 millions de personnes ont été évacuées de leurs foyers lors des inondations cette année.

Les pluies ont commencé à se déplacer vers le nord, dans les zones où se trouvent les rivières Yellow, Hai, Songhua et Liao. Le fleuve Jaune a connu des inondations depuis le 11 août, mais les autorités n’ont rien dit de son impact.

CELA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Deux inondations

Le Comité du fleuve Yang-Tsé du ministère chinois des Ressources en eau a annoncé le 16 août qu’une nouvelle pointe de crue s’était formée dans le fleuve Jialing, un des principaux affluents du Yang-Tsé, et s’est propagée dans le Yang-Tsé près de Chongqing, une ville tentaculaire de plus de 30 millions d’habitants.

Selon la commission, le pic de crue du fleuve Jialing devrait déclencher un autre pic de crue dans le Yang-Tsé le 19 août.

La zone en amont du fleuve Yang-Tsé est également menacée par de fortes pluies, ont déclaré les autorités de Chongqing le 16 août. Les inondations du fleuve Jialing et du fleuve Yang-Tsé en amont pourraient faire monter le niveau d’eau de ce dernier jusqu’à sa limite de sécurité le 19 août.

Pendant ce temps, les basses terres des villes de Meishan, Guangyuan et Deyang, dans la province du Sichuan et à Chongqing, sont inondées depuis le 13 août, selon des vidéos que les habitants ont partagées avec Epoch Times.

Des inondations ont également été signalées à Lueyang, un comté de la province du Shaanxi. Le 16 août à 16 h10, le gouvernement du comté a ordonné à tous les résidents, quelles que soient les zones rurales ou urbaines, de déménager au moins au troisième étage des bâtiments de plus de 6 étages.

Le gouvernement a également dressé la liste de 9 complexes résidentiels qu’il jugeait trop vieux pour être protégés contre d’éventuelles inondations.

D’autres villes du Sichuan, comme Chengdu, Ngawa et Mianyang, ont également fait état de graves inondations le 16 août.

Pendant ce temps, de fortes pluies ont également provoqué des inondations le long de certaines parties du fleuve Jaune, notamment dans la ville de Linyi dans la province du Shandong et dans la ville de Longnan dans la province du Gansu. Les eaux pluviales ont submergé des villages et provoqué des coulées de boue.

On ne sait pas combien de personnes ont été touchées ; il n’y a eu aucune information sur les décès ou les disparitions.

L’impact

Alors que les fortes pluies ont provoqué des inondations historiques depuis le mois de juin, les autorités ont refusé de divulguer l’ensemble des retombées de la catastrophe. Les habitants ont confié à Epoch Times que les autorités ont interdit aux gens de publier des informations en ligne et bloqué l’accès aux villages touchés par les coulées de boue.

Au cours de la conférence de presse, M. Zhou a reconnu que, dans l’ensemble du pays, plus de 63 millions de personnes ont été touchées par les inondations cette année, et que plus de 4 millions ont été forcées de quitter leur maison.

Un homme regarde une rue inondée après une pluie soudaine à Pékin le 9 août 2020. (NOEL CELIS/AFP via Getty Images)

Parmi ceux qui ont perdu leur maison, M. Zhou a indiqué que 17 500 d’entre eux ont été secourus ou évacués par les pompiers ; plus de 3,98 millions de personnes ont été laissées à elles-mêmes pour échapper aux inondations.

M. Zhou a également déclaré que 2/3 des terres de la province du Jiangxi ont été submergées par les inondations avant la récolte.

Selon le ministère chinois de l’Agriculture et des Affaires rurales, l’ensemble du pays compte 42,13 millions d’hectares de terres agricoles de relativement bonne qualité. La plupart de ces terres sont situées dans les bassins de drainage des fleuves Yang-Tsé, Huai et Jaune, où les inondations les plus graves ont eu lieu cette année.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ