Mariés depuis 35 ans, ils meurent du Covid-19 à seulement 11 jours d’intervalle

Par CNN
11 août 2020
Mis à jour: 18 août 2020

Aux États-Unis, Keith et Gwendolyn Robinson, de Californie, étaient comme Noah et Allie dans le célèbre film romantique de Nicholas Sparks, N’oublie jamais (The Notebook), selon leur fils.

Keith et Gwendolyn Robinson, de Californie, sont décédés à 11 jours d’intervalle du virus du PCC. (Avec l’aimable autorisation de Delon Adams)

La seule différence est qu’ils ne sont pas morts dans le même lit en se tenant la main, a déclaré Delon Adams à CNN, en faisant référence aux dernières minutes du drame romantique de 2004. Les Robinson, qui étaient mariés depuis 35 ans, sont décédés à 11 jours d’intervalle, après avoir combattu le virus du PCC (virus du Parti communiste chinois), également connu comme le nouveau coronavirus.

Le couple, de Vallejo, en Californie, était formé de meilleurs amis qui se sont rencontrés au lycée, a dit Delon Adams. Ils étaient de fervents amateurs de sport de la région de Bay, étaient proches et appréciés de leur communauté et aimaient s’embrasser.

(Illustration – fizkes/Shutterstock)

Delon affirme que ses parents ont tout fait ensemble, et que leur lien a déteint sur tous ceux qu’ils côtoyaient.

« C’est une véritable histoire d’amour », a déclaré Delon. « Ils m’ont montré comment prendre soin de l’autre, comment aimer. »

Les Robinson, qui ont été mariés pendant 35 ans. (Avec l’aimable autorisation de Delon Adams)

Keith, 62 ans, chauffeur de camion pour UPS, a été le premier à développer des symptômes – mineurs – du virus du PCC. Étant diabétique, il pensait qu’il s’agissait simplement de cette condition qui lui jouait des tours.

Une semaine plus tard, Gwendolyn, 60 ans, a commencé à présenter des symptômes, mais les siens étaient bien pires que ceux de son mari, selon Delon. Elle a été renvoyée chez elle après son travail, où elle était directrice des dons pour un foyer pour vétérans. Pire encore, elle était asthmatique et luttait depuis plus d’un an contre le syndrome myélodysplasique (SMD), un type de cancer du sang caractérisé par la production insuffisante de cellules sanguines matures saines par la moelle osseuse, et était due pour une chimiothérapie.

« Le lendemain, ma sœur a dit : ‘Maman, je pense qu’on devrait t’emmener à l’hôpital.’ Et c’est la dernière fois que nous l’avons touchée physiquement ou que nous l’avons vue », a déclaré Delon. Le couple a été admis à l’hôpital à deux jours d’intervalle, Keith le 12 juillet et Gwendolyn le 14 juillet.

Le couple s’est rencontré au lycée, mais s’est marié après s’être reconnecté dans la vingtaine. (Avec l’aimable autorisation de Delon Adams)

Quatre jours plus tard, le 18 juillet, Gwendolyn est décédée alors qu’elle faisait ses adieux à ses petits-enfants et à Delon par l’intermédiaire de FaceTime. Delon a déclaré que son père avait continué son séjour à l’hôpital pour combattre le virus, mais que c’était une montagne russe de bons et de mauvais jours.

« La situation semblait toujours être sous contrôle, mais le 29 juillet, elle s’est dégradée », a déclaré Delon.

Keith a commencé à avoir des problèmes de rein, et les médecins voulaient commencer une dialyse, mais Delon a dit que le médecin a manqué de temps, et que son père a arrêté de respirer.

Les Robinson ont laissé derrière eux leurs 4 enfants et 10 petits-enfants.

« C’est dur », a déclaré Delon. « C’est une chose de savoir que vous allez finir par perdre vos parents, mais de savoir que vous les avez vus la semaine dernière… et que vous ne les reverrez plus jamais, c’est un choc. »

Les funérailles auront lieu à Vallejo le 12 août. La famille a créé une page GoFundMe pour aider à couvrir les frais des funérailles.

Epoch Times qualifie le nouveau coronavirus, à l’origine de la maladie Covid-19, de « virus du PCC » parce que la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ