Déconfinement à Saint-Malo : port du masque obligatoire dans certaines rues

Par Léonard Plantain
20 mai 2020
Mis à jour: 20 mai 2020

À Saint-Malo, dans la vieille ville, le maire en accord avec les unions commerciales va imposer le port du masque dans certaines rues et pendant certains jours.

À la suite de quelques difficultés constatées en intra-muros, Claude Renoult, le maire de Saint-Malo, a pris des mesures en lien avec Jean-Yves Hélouvry, le président de l’association des commerçants.

Ce dernier explique, selon Ouest-France : « Nous avons connu deux journées distinctes. Le samedi, nous avons retrouvé une affluence importante avec des gens qui majoritairement portaient des masques et étaient particulièrement attentifs au respect des règles de distanciation. En revanche, le dimanche, avec une affluence supérieure, c’était tout l’inverse. »

Face à ce constat, Claude Renoult a déclaré : « Nous avons travaillé sur différents scenarii : la mise ne place d’un sens de circulation pour les piétons, le port du masque obligatoire, des points d’entrée et de sortie imposés […] Et au terme d’un échange avec les quatre unions commerciales de la ville et en accord avec elles, ce mardi, je vais prendre un arrêté municipal, qui imposera le port du masque, certains jours et pour certaines rues, dans l’Intra-Muros. »

« Ce sera pour une durée déterminée et dans un périmètre défini », ajoute le maire.

Cette décision concerne donc seulement le secteur de l’intra-muros, où certains commerçants avaient « déjà imposé le port du masque au sein de leurs établissements », précise Claude Renoult.

Ainsi, en plus des règles déjà existantes, le port du masque sera imposé les jeudi 21, vendredi 22, samedi 23 et dimanche 24 mai de 11 h à 18 h. La règle sera également applicable au cours du week-end de la Pentecôte, les samedi 30 mai, dimanche 31 mai et lundi 1er juin.

Ces dates et heures correspondent avec l’interdiction de circulation des voitures au cœur de l’intra-muros, et concerne donc un périmètre précis : « Il s’agit de la rue Saint-Vincent, de la rue Porcon de la Barbinais, de la Place du Pilori et de la rue de la Vieille Boucherie », explique le maire.

« Nous ferons le point au 2 juin en fonction des évolutions du plan de déconfinement. Toutes ces décisions visent un seul objectif : réussir le déconfinement. Comme nous l’avons fait pour les halles des marchés de la ville où le port du masque a été imposé. Je note d’ailleurs que la règle est particulièrement bien appliquée et que les gens sont disciplinés. On continue donc dans le même sens avec le plus grand sérieux », conclut Claude Renoult.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ