Déconfinement en Savoie : un boulanger vend une baguette par-dessus la barrière du marché et se fait verbaliser

Par Séraphin Parmentier
30 mai 2020
Mis à jour: 30 mai 2020

Le commerçant a reçu une amende de la part de la police municipale pour non-respect de la zone de sécurité.

Les faits se sont déroulés le jeudi 21 mai sur le marché d’Albertville, une commune d’un peu moins de 20 000 habitants située à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Chambéry.

Comme tous les jeudis, Hervé, un retraité de 68 ans, vient acheter son pain chez William Dufayard, un boulanger du marché de la place Borrel.

Depuis le déconfinement, la municipalité d’Albertville a instauré un sens de circulation pour les clients du marché et l’étal du boulanger est le dernier de la place, à proximité de la sortie, ce qui oblige ses clients à traverser tout le marché pour arriver jusqu’à lui.

Mais ce jour-là, le sexagénaire est pressé. « Je devais aller en montagne », explique-t-il dans les colonnes de L’Est Républicain.

Le sexagénaire ne rentre pas dans le marché et se positionne à quelques mètres de la sortie, derrière la barrière délimitant l’accès à la zone. Un policier municipal assiste à la scène et prévient le boulanger : « Si vous servez le client, je vous verbalise. »

« Je lui ai répondu que j’étais libre de vendre mon pain à qui je voulais », raconte William Dufayard.

Une amende salée à la clef

Le boulanger a bel et bien été verbalisé pour avoir vendu une miche de pain au dessus de la barrière de sécurité délimitant l’accès au marché.

« Les risques sanitaires auraient été beaucoup plus importants si le client avait dû rentrer dans le marché et parcourir près de 300 mètres, en croisant d’autres personnes, avant que je ne le serve. C’est simplement faire preuve d’un peu de bon sens. Dans le règlement du marché, rien ne me l’interdisait », souligne le commerçant.

« Je n’ai mis la vie de personne en danger. Ça aurait été contre-productif pour moi de faire tout le tour. Je suis embêté pour le boulanger », confie Hervé.

Le jeudi 28 mai, le sexagénaire est revenu acheter son pain au marché de la place Borrel. Cette fois-ci, il a pris soin d’entrer dans la zone délimitée et de respecter le sens de circulation en vigueur.

« Certains clients venaient en sens contraire, mais personne ne disait rien », remarque pourtant le retraité.

Contacté par la rédaction de L’Est Républicain, la police municipale d’Albertville n’a pas souhaité faire de commentaires.

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsable envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ