Déconfinement : une explosion des licenciements est inévitable, l’État pourra-t-il la limiter ?

Par Emmanuelle Bourdy
24 avril 2020
Mis à jour: 24 avril 2020

La crise du coronavirus va entraîner de nombreux dommages collatéraux. En effet, le confinement sanitaire, qui a obligé de nombreuses entreprises à fermer ses portes, les a mises dans une situation économique des plus périlleuses. Faut-il redouter de nombreuses suppressions d’emplois ? L’État pourra-t-il limiter les dégâts ? 

Actuellement, l’État aide les entreprises et leurs salariés, notamment par le biais du chômage partiel. France Info rapporte que le ministère du Travail prolongera ce chômage partiel. Il a annoncé que « le dispositif accompagnera aussi la reprise ».

« Il faut évidemment que les mesures de chômage partiel soient étendues dans le temps, qu’elles accompagnent les entreprises, probablement jusqu’à l’hiver », précise Éric Woerth, le président de la commission des finances.

Et les entreprises devront quant à elles se responsabiliser. Les licenciements devront s’accompagner de contreparties, ainsi que le demandent de nombreuses voix, notamment parmi les députés de la majorité.

Mais malgré ces aides de l’État, le gouvernement est conscient que la crise économique sera sans précédent. Dans sa conférence de presse dimanche dernier, Édouard Philippe expliquait que cette crise « ne fait que commencer ». Il précise par ailleurs que la marge de manœuvre du gouvernement « est de sauvegarder ce qui peut l’être aujourd’hui pour permettre de relancer demain ce qui doit l’être », ainsi que le relate Le Figaro.

Mais la France pourra-t-elle se relever d’une telle crise ?

RECOMMANDÉ