Récit de la découverte d’une nouvelle espèce d’araignée mimétique déguisée en feuilles séchées dans la forêt tropicale chinoise

Par Louise Bevan
19 juin 2020
Mis à jour: 19 juin 2020

Une nouvelle araignée a été découverte dans le sud-ouest de la Chine avec la capacité de se déguiser en feuille séchée. L’araignée, qui appartient à une espèce jusqu’alors inconnue de la communauté scientifique, serait le premier arachnide à utiliser cette remarquable technique de déguisement.

L’arachnologue Matjaz Kuntner aurait découvert l’araignée imitant les feuilles lors d’une randonnée nocturne dans les forêts tropicales de la province du Yunnan, dans le sud-ouest de la Chine, en 2011, rapporte le National Geographic. La lampe frontale du scientifique a relevé un délicat fil de soie d’araignée parmi les branches des arbres.

« S’il y a une toile, il y a une araignée », a expliqué M. Kuntner.

L’araignée imitant les feuilles se cache parmi les feuilles de la forêt tropicale ; les scientifiques considèrent qu’il s’agit d’une toute nouvelle espèce (Avec l’aimable autorisation de Matjaz Kuntner)

Le fil de soie semblait relier une feuille à une branche d’arbre, mais en y regardant de plus près, M. Kuntner s’est aperçu que la feuille pendante était, en fait, une araignée habilement camouflée. Le scientifique a immédiatement émis l’hypothèse que l’équipe de trekking était peut-être tombée sur une toute nouvelle espèce.

« Cela a suscité en moi une telle émotion que j’en étais totalement déconcerté », a émis M. Kuntner, de la Smithsonian Institution et du Laboratoire de zoologie évolutive en Slovénie.

L’arachnologue et son équipe ont compilé leurs observations dans une étude pour le Journal of Arachnology, publié en 2016, les décrivant dans ce qu’ils ont titré le « déguisement en feuilles » (« leaf masquerade »), observé chez des espèces nouvellement identifiées de la forêt tropicale du Yunnan. La première araignée imitant les feuilles qu’ils ont observée était une femelle adulte ; la seconde était une jeune araignée, identifiée plusieurs jours plus tard.

Cette araignée femelle, dont l’espèce se fait passer pour une feuille, trouvée dans le sud-ouest de la Chine, est la première araignée jamais découverte à imiter avec succès une feuille (Avec l’aimable autorisation de Matjaz Kuntner)

Le dos de l’araignée ressemble à une feuille verte vivante, tandis que son ventre est brun, imitant une feuille en décomposition. Une structure en forme de tige couverte de duvet dépasse de l’abdomen de l’araignée et sert à « relier » ce maître du déguisement à la branche à laquelle elle pend.

« Le déguisement en feuille », comme l’a dit M. Kuntner dans son étude de 2016, est courant chez les arthropodes et les petites créatures dans le but d’échapper aux prédateurs. Elle n’avait jamais été observée chez les araignées avant 2011.

L’entomologiste John Skelhorn de l’Université de Newcastle-Upon-Tyne, en Angleterre, étudie l’art du mimétisme et sa fonction qui est de tromper le cerveau, rapporte le National Geographic.

« Ce camouflage ne peut être efficace que s’il se fond parfaitement dans un milieu où tout lui est semblable », explique M. Skelhorn.

(Illustration – JIANG TIANMU / Shutterstock)

L’araignée chinoise imitant les feuilles, de couleur vert brunâtre avec des lignes qui ressemblent aux nervures d’une feuille, est habilement dissimulée parmi les branches et les feuilles mortes brunâtres qui parsèment le sol de la forêt tropicale.

« Son déguisement est si parfait qu’il pourrait expliquer pourquoi si peu de ces araignées ont été trouvées », a spéculé M. Kuntner. « Même les scientifiques qualifiés ont du mal à les repérer. »

Selon l’étude de M. Kuntner, l’araignée pourrait même ramasser des feuilles depuis le sol de la forêt tropicale pour les attacher avec de la soie sur les branches, ce qui ajoute du volume à sa couverture de camouflage convaincante.

« Nous n’avons pas pu observer ce comportement, mais je ne pense pas qu’il y ait d’autres façons pour les feuilles de se retrouver ainsi liées par des fils de soie », a déclaré M. Kuntner au magazine Vice. « Les feuilles attachées ainsi sont la marque de la présence d’une araignée », a-t-il ajouté, « sauf que l’une des feuilles n’en est pas une du tout. »

Cette araignée qui se déguise en feuille est une « tisseuse de toile » apparentée à l’araignée Poltys, une espèce d’araignées aranéomorphes, toutes deux appartenant à la famille des Araneidaes qui rassemble plus de 3 000 espèces, répandues tout autour du globe. Une cousine très célèbre, Araneus cavaticus, était l’araignée Charlotte du roman classique pour enfants : Le Petit Monde de Charlotte (Charlotte’s Web) de E. B. White.

Cependant, en 2020, l’araignée chinoise imitant les feuilles n’avait toujours pas reçu sa classification scientifique officielle. M. Kuntner a expliqué que « plus d’études matérielles et taxonomiques » sont nécessaires.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ