Des défenseurs des animaux font une descente dans une ferme pour sauver des lapins et finissent par en tuer une centaine

Par Jesus de Leon
10 septembre 2019 Mis à jour: 10 septembre 2019

Une activiste vegan espagnole qui a fait irruption dimanche dernier avec des dizaines de vegans dans une propriété privée pour « libérer » 14 lapins a causé la mort d’une centaine de ces animaux.

L’action des vegans pour prendre les animaux d’autres personnes a été menée par une jeune femme nommée Mia qui est connue dans les réseaux sociaux sous le nom de « Mythical Mia ».

L’incident s’est produit dans la ferme de Vilaró de Tarrés, dans la municipalité de Gurb, dans la comarque d’Osona, en Espagne.

L’attaque des vegans a connu une fin tragique.

« Un total de 97 lapins, entre les mères et leurs petits, sont morts à cause de l’attaque d’animaux dimanche dernier […]. La plupart d’entre eux étaient de jeunes animaux, puisque certains des 14 lapins volés ou morts étaient des mères qui ont laissé leur portée orpheline », rapporte le média catalan naciodigital.cat.

Comme ce média l’a détaillé, un vétérinaire a certifié que le stress avait provoqué la mort de nombreux lapins dont certains étaient des femelles sur le point d’accoucher.

Après l’attaque des vegans, le maire de Gurb, Josep Casassas, a déclaré que certains d’entre eux sont des récidivistes et que le gouvernement portera plainte contre eux.

« Cet après-midi, il y a eu une autre attaque de défenseurs des animaux sur une ferme à Gurb. Le conseil municipal de Gurb se présentera comme partie civile parce qu’il rejette totalement ces actions et défend les éleveurs de Gurb qui font bien les choses », écrit-il sur Twitter.

Selon le récit du vétérinaire, cinq lapines enceintes de 29 jours sont mortes, deux autres sont mortes d’une fracture de la colonne vertébrale et il y a eu trois avortements de lapines enceintes de 29 jours.

D’un autre côté, sur les 14 lapines volées, huit allaitaient et six étaient enceintes.

À la suite du vol, neuf lapins âgés de 15 jours ont dû être sacrifiés parce qu’ils ont perdu leur mère. Les lapines volées ou mortes ont engendré la perte de neuf portées de dix lapins chacune, soit un total de 90 petits.

Le média indique que le jour du vol, il y avait 700 lapines qui allaient accoucher dans les trois jours et quelque 800 femelles enceintes de cinq jours.

Dans une interview avec Nació Digital, le propriétaire de la ferme, Joan Vilaró, a critiqué l’action des défenseurs des animaux pour avoir laissé des bébés sans leur mère.

« Les lapines reproductrices sont des animaux très sensibles au bruit et au stress », a-t-il fait remarquer.

L’élevage compte environ 3 000 lapines mères.

Pour sa part, la jeune vegan Mia a dénoncé sur Instagram la réaction des agriculteurs comme étant une attaque dont elle a été victime. Elle a aussi indiqué qu’ils ont tiré sur sa voiture après le vol.

La militante a publié une vidéo montrant du sang sur son visage et ses jambes.

Mia a prétendu avoir « sauvé 16 vies » bien que la police catalane ait déclaré que son groupe était parti avec 14 lapins de la ferme, selon les médias locaux.

La police catalane a également déclaré qu’il est probable que la vitre de sa voiture a été frappée par un « objet contondant » et non par un fusil de chasse, a rapporté le journal Clarín.

La conseillère pour l’Agriculture de la Catalogne, Teresa Jordà, a déclaré que des mesures immédiates doivent être prises et a admis que quelque chose n’a pas été bien fait dans la société avec les jeunes à qui on n’a pas enseigné la valeur du bétail et de l’agriculture.

RECOMMANDÉ