Départs en vacances interdits: «Il peut y avoir autant de contraventions que de personnes dans la voiture», avertit la porte-parole de la gendarmerie

Par Emmanuelle Bourdy
4 avril 2020
Mis à jour: 4 avril 2020

Théoriquement, en France, les vacances scolaires auraient dû débuter dès ce vendredi soir pour tous les élèves de la zone C. Mais ce jeudi 2 avril, le Premier ministre a rappelé qu’en période de confinement, les départs en vacances sont strictement interdits. Afin de faire respecter le dispositif de confinement, les contrôles sur la route vont s’intensifier, ainsi que le relate franceinfo.

Ce vendredi 3 avril, Maddy Scheurer, porte-parole de la gendarmerie, a annoncé au micro de franceinfo que « sur les axes routiers, il y aura des contrôles systématiques sur les barrières de péages et sur le réseau secondaire. Ils seront effectués par des postes fixes et des patrouilles ».

Une initiative qui devrait en dissuader plus d’un à s’engager sur la route des vacances.

Maddy Scheurer avertit les automobilistes : « Il peut y avoir autant de contraventions que de personnes dans la voiture », les contrôles ayant déjà débuté. « Cela fait trois semaines que les Français sont confinés, il ne faut pas porter atteinte à ce dispositif. Il faut accepter, malgré les vacances scolaires, de rester chez soi et de poursuivre le confinement », demande-t-elle.

Maddy Scheurer précise par ailleurs que « l’objectif c’est d’effectuer des contrôles systématiques des personnes qui se déplacent, de vérifier les raisons pour lesquelles elles se déplacent ».

Si les personnes contrôlées n’ont pas de motif valable, non seulement elle seront passibles d’une amende mais en plus, « on va vous inviter à retourner à votre domicile et vous risquez de tomber sur un contrôle sur le chemin du retour. Les personnes expliqueront leur cas, mais cela n’empêchera pas forcément l’amende. Plusieurs contrôles dans des jours rapprochés peuvent conduire à un cas de récidive et augmenter le montant de l’amende qui peut être portée à 200 euros par personne », prévient Maddy Scheurer.

Pour conclure, elle rappelle que plusieurs récidives peuvent entraîner des condamnations très lourdes, à bon entendeur, salut.

RECOMMANDÉ