Derek Chauvin reconnu coupable de tous les chefs d’accusation dans la mort de George Floyd

Par Zachary Stieber
22 avril 2021
Mis à jour: 23 avril 2021

Le 20 avril, l’ancien policier de Minneapolis Derek Chauvin a été reconnu coupable des trois chefs d’accusation liés à la mort de George Floyd.

Les jurés l’ont reconnu coupable de meurtre au deuxième degré, d’homicide involontaire au second degré et de meurtre au troisième degré.

L’accusation la plus grave, le meurtre au deuxième degré, est passible d’une peine maximale de 40 ans de prison.

Chauvin a refusé de témoigner au procès.

Les jurés ont passé environ huit heures et 20 minutes à délibérer pendant deux jours.

Les images des caméras de surveillance de la circulation ont montré de nombreux véhicules qui quittaient le centre de Minneapolis juste avant que le verdict ne soit rendu. Ceci dans la crainte de nouvelles émeutes alors qu’une foule importante s’est rassemblée autour du palais de justice du comté de Hennepin, où le verdict a été prononcé.

George Floyd, âgé de 46 ans, est mort le 25 mai 2020, après avoir été maîtrisé par Derek Chauvin et deux autres policiers. Floyd a été placé en garde à vue en étant accusé d’avoir utilisé un faux billet au magasin Cup Foods. Il a résisté à l’arrestation et a refusé d’être placé dans une voiture de patrouille.

Floyd a été immobilisé au sol par Chauvin et les autres policiers à côté de la voiture et à quelques pas du magasin dans lequel il aurait commis un crime.

Chauvin s’est agenouillé sur le cou et le dos de Floyd pendant neuf minutes et 29 secondes. Floyd s’est plaint qu’il ne pouvait pas respirer et a éventuellement cessé de respirer. Il a été transporté en ambulance à l’hôpital où il a été déclaré mort.

Derek Chauvin, âgé de 45 ans, a rejoint la police de Minneapolis en 2001. Il a été licencié avec trois autres policiers impliqués dans l’arrestation de Floyd le jour suivant l’incident.

Les anciens policiers Tou Thao, Thomas Lane et Alexander Kueng doivent être jugés pour complicité de meurtre dans le courant de l’année.

La mort de Floyd a déclenché des manifestations et des émeutes dans tout le pays. Plus de 1000 bâtiments ont été brûlés ou endommagés dans la seule ville de Minneapolis pendant ces troubles. Le 19 avril, Tim Walz, le gouverneur de l’État du Minnesota, a déclaré l’état d’urgence en raison des craintes de nouvelles émeutes après la prononciation du verdict.

Les gens arrivent pour se rassembler devant le palais de justice du comté de Hennepin à Minneapolis avant la prononciation du verdict du procès de Derek Chauvin, le 20 avril 2021. (Kerem Yucel/AFP via Getty Images)

Au cours du procès, les jurés ont entendu plusieurs experts qui ont estimé que Floyd était mort d’asphyxie, c’est-à-dire par manque d’oxygène.

« Une personne en bonne santé soumise à ce que M. Floyd a subi serait morte des suites de ce qu’elle a subi », a déclaré au procès le Dr Martin Tobin, pneumologue à l’Edward Hines Jr. VA Hospital et de la faculté de médecine de l’Université Loyola à Chicago.

Dr Andrew Baker, médecin légiste du comté de Hennepin, a conclu que la mort de Floyd était un homicide résultant d’un arrêt cardio-pulmonaire survenu dans le cadre du cas de l’application de la loi. Selon les conclusions du bureau du médecin légiste, les drogues fentanyl et méthamphétamine détectées dans le corps de Floyd lors de l’autopsie, en plus de ses problèmes de santé, ont contribué à son décès,

« C’est le stress de cette interaction qui l’a fait basculer, étant donné sa maladie cardiaque sous-jacente et son état toxicologique« , a expliqué Baker à la cour.

Les experts en usage de la force et les agents des forces de l’ordre, convoqués au procès par l’accusation, ont soutenu que les actions de Chauvin n’ont pas été conformes à la formation qu’il avait reçu ni à la politique du département de police.

« Placer le genou sur le cou de M. Floyd et l’immobiliser a été déraisonnable, excessif et contraire aux pratiques policières généralement acceptées », a déclaré Seth Stoughton, professeur associé à la faculté de droit de l’université de Caroline du Sud.

En même temps, les experts de la défense ont émis des doutes sur les accusations portées contre Chauvin.

Dr David Fowler, qui dirigeait auparavant un bureau de médecin légiste dans le Maryland, a indiqué à la cour que la cause de la mort de Floyd devrait être reconnue comme « indéterminée » au lieu d’être considérée comme un homicide.

« À mon avis, M. Floyd a éprouvé une arythmie cardiaque soudaine qui provenait de son athérosclérose et de sa maladie cardiaque hypertensive… pendant qu’il était retenu et maîtrisé par la police », a-i-il ait entendre la semaine dernière, ajoutant que le fentanyl et la méthamphétamine présents dans l’organisme de Floyd – ainsi que la tumeur paragangliome dont il souffrait – ont contribué à sa mort.

Barry Brodd, un expert en usage de la force, a témoigné que le recours à la force de Chauvin n’était pas mortel et que ce qu’il avait fait était justifié.

« J’ai estimé que les actions de Derek Chauvin avait été justifiées, qu’il agissait de manière objectivement raisonnable, qu’il suivait la politique de la police de Minneapolis et les normes actuelles d’application de la loi dans ses interactions avec M. Floyd », a-t-il déclaré dans la salle d’audience.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ