Le tout dernier char d’assaut chinois part du mauvais pied

18 août 2016
Mis à jour: 18 août 2016

Quelques mois après que les détails d’un nouveau char léger chinois conçu pour le terrain montagneux soient apparus dans les médias officiels, le journal d’État China Daily a attribué à ce char le titre du nouveau pilier du parc de chars du régime chinois. Toutefois, comme d’autres armements high-tech chinois, ce dernier ajout à l’arsenal chinois semble avoir certains problèmes de qualité.

Le char en question est le type 96B, également connu sous le code ZTZ-96B, une variante du modèle 96A du principal char de combat qui a été mis en service dans l’armée chinoise dans les années 1990. Le type 96B, ainsi que beaucoup d’autres systèmes d’armes terrestres, a été développé par la société Norinco de l’industrie de la défense nationale.

Les photos téléchargées pour un forum militaire chinois montrent le type 96B en état de transportation. (via cjbdy.net)
Les photos téléchargées pour un forum militaire chinois montrent le type 96B en état de transportation. (via cjbdy.net)

Bien que visuellement similaire à son prédécesseur, le modèle B serait doté de plusieurs importantes améliorations. Selon The Diplomate, un article posté par Norinco sur la plateforme des médias sociaux WeChat annonce que ce char a un canon modernisé de 125 millimètres, un nouveau système de contrôle de tirs ainsi qu’un moteur beaucoup plus puissant,  accompagné d’un engrenage de transmission.

Jane 360, un site d’informations militaires, a rapporté en juillet dernier que le nouveau char a été créé pour participer cette année dans la compétition du biathlon de chars organisé à Alabino, en Russie. Cet événement sportif mécanisé est le plus médiatisé parmi les jeux militaires internationaux tenus en Russie avec la participation des concurrents de la Russie, de la Chine, de l’Inde et de plusieurs autres pays.

Cependant, une série de photos montrent que lors des compétitions, l’un des chars de type 96B expédiés par la Chine à Alabino a rencontré ce qui ressemble à un problème mécanique inattendu. Selon Defence Blog, le char a perdu une roue et l’équipe chinoise a dû le remplacer.

Le char de type 96B est tombé en panne (via military-informant.com)
Le char de type 96B est tombé en panne (via military-informant.com)

L’Armée populaire de libération (APL) a des milliers de chars, mais leur majorité est constituée des modèles obsolètes produits localement ou des modifications du principal char d’assaut soviétique T-54/55 conçu en 1949 et dont le développement avait commencé dans les derniers jours de la Deuxième Guerre Mondiale.

Suite au programme d’armement en pleine expansion, l’APL a rajouté environ 2 000 chars de type 96A à ses forces blindées, ainsi que plusieurs centaines des chars de type 99, beaucoup plus chers et plus performants. En 2014, des images ont commencé à circuler sur internet en Chine montrant un nouveau char léger chinois, connue sous le nom ZTQ, qui était en cours de déploiement au Tibet.

Selon The Diplomate, le modèle A n’a pas été assez performant lors du biathlon de chars de l’an passé à cause de son moteur de 780 chevaux qui n’était pas assez puissant. Cette faiblesse a été corrigée dans le type 96B, qui a un moteur de 1 200 chevaux.

Les chars russes T-72 lors du biathlon de chars 2016. (Ministère russe de la Défense)
Les chars russes T-72 lors du biathlon de chars 2016. (Ministère russe de la Défense)

Malgré l’accroissement du budget de l’APL, son équipement laisse souvent à désirer en raison de de la corruption et de l’imperfection industrielle. En particulier dans les domaines de haute technologie tels que l’avionique, où les meilleurs jets de combat de conception soviétique font face aux problèmes de moteurs produits localement, sont sujets aux défaillances ou doivent se contenter de moteurs vieillissants fournis par la Russie.

En 2013, un commandant de l’APL a perdu plus de la moitié des chars de son bataillon des blindés suite aux défaillances mécaniques alors qu’ils effectuaient un parcours de 9 jours pendant des manœuvres en Mongolie intérieure.

Version anglaise : China’s Newest Tank Gets Off On the Wrong Foot

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ