Les derniers gorilles du monde en danger critique d’extinction posent pour des selfies incroyables avec des gardes forestiers anti braconnage.

22 avril 2019 Mis à jour: 11 juillet 2019

Les gorilles de montagne du parc national des Virunga, un site gravement touché par la guerre et le conflit armé en République démocratique du Congo, ont si bien tissé des liens avec leurs gardes forestiers qu’ils posent pour des selfies.

Le parc national des Virunga est l’une des régions les plus diversifiées du monde sur le plan biologique et un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, mais il a été gravement touché par l’instabilité et la violence dans le pays au cours des deux dernières décennies.

Le parc est protégé par une équipe dévouée d’environ 600 gardes forestiers. « Ces hommes et ces femmes de la région suivent un entraînement intensif, risquant leur vie au quotidien pour préserver la faune exceptionnelle du parc, y compris les derniers gorilles de montagne en danger critique d’extinction dans le monde », explique le site Web du parc.

La protection de la faune sauvage n’est pas une tâche facile dans l’est du Congo. Plus de 180 gardes forestiers ont été tués lors d’affrontements avec des terroristes et des contrebandiers locaux au cours des 20 dernières années, selon The Guardian.

Pour des raisons de sécurité, le parc a fermé ses portes aux visiteurs jusqu’à la fin de l’année. Mais les rangers des unités d’élite anti-braconnage continuent à travailler avec les gorilles. Les rangers ont partagé un selfie avec les gorilles sur leur page Facebook le 18 avril.

Le parc a été fondé par les autorités coloniales belges en 1925 et couvre près de 21 000 km², fournissant un habitat à plus de mille gorilles. Il est confronté à de nombreuses menaces pour sa sécurité, notamment la production illégale de charbon de bois, la contrebande et le braconnage, ainsi qu’à un groupe terroriste local appelé les Maï Maï, a rapporté le Guardian.

En mai de l’année dernière, les Maï-Maï ont attaqué un véhicule transportant des touristes et tué un ranger, blessé le conducteur et enlevé deux touristes britanniques.

Six gardes forestiers ont été tués dans une embuscade en avril de l’année dernière, et le parc est devenu l’un des projets de conservation les plus dangereux au monde.

L’année dernière, les rangers héroïques ont partagé un autre selfie avec les gorilles, qu’ils ont intitulé Portrait de famille.

Environ 5 millions de personnes sont mortes dans la guerre civile en République démocratique du Congo, et les rangers ont un long chemin à parcourir pour protéger la faune de la région.

« La sécurité de nos visiteurs sera toujours notre priorité absolue (…) Il est tout à fait clair que les Virunga sont profondément affectés par l’insécurité et que ce sera le cas pour un certain temps. Pour que les Virunga puissent être visités en toute sécurité, des mesures beaucoup plus strictes que par le passé seront nécessaires », a déclaré Emmanuel de Merode, un aristocrate belge qui dirige le parc, selon The Guardian.

Voici une vue du magnifique parc des Virunga.

Regardez cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Aimee Gilbreath (@aimeegilbreath) le

Version originale

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec des amis et laissez-nous vos commentaires.

RECOMMANDÉ