Le dernier village aborigène de Chine dévasté par un incendie

Par Frank Yue
17 février 2021
Mis à jour: 17 février 2021

Un grand incendie soudain a englouti presque tout le village de Wengding, situé dans le comté de Cangyuan, ville de Lincang, au sud-ouest de la province du Yunnan en Chine.

Il est connu comme l’un des rares villages restant en Chine où réside le peuple aborigène Wa.

Le 14 février, vers 17 h 40 heure locale, un violent incendie a touché la section « tradition » du village, selon les médias d’État chinois. Comme les maisons ont un toit de chaume, l’incendie s’est propagé rapidement et de manière incontrôlée.

Les résidents et les touristes qui y séjournaient ont été évacués. À 23 h 15, le gros de l’incendie était circoncis et ce qui en subsistait, en cours d’extinction.

Aucune victime n’a été signalée, mais seules quatre des 105 maisons ont survécu à l’incendie.

« Tout a littéralement brûlé », ont déclaré les villageois à l’Agence centrale de presse de Taïwan. La plupart d’entre eux n’ont pas eu assez de temps pour sauver leurs biens. La majorité des habitants ont été déplacés dans une zone nouvellement aménagée du village.

Une enquête sur la cause de l’incendie est en cours.

Avant l’incendie, le village était connu comme la communauté la mieux préservée du peuple Wa, un groupe ethnique aborigène.

Wengding signifie littéralement « un lieu enveloppé de brume et de nuages » dans la langue Wa.

Le village est caché dans une vallée, avec une histoire tribale de plus de 400 ans. Avant 1949, lorsque le Parti communiste chinois a pris le contrôle de la Chine, le village était essentiellement une société agraire, avec des villageois pratiquant la culture sur brûlis.

Yang Jianguo, chef du village, a déclaré au journal d’État chinois Beijing News qu’il y a des années, le gouvernement local les avait informés de son plan pour stimuler le tourisme local et avait demandé aux chefs de village de persuader les habitants de déménager dans la nouvelle zone, dont la construction a commencé en 2012 et s’est achevée en 2017.

« À cette époque, presque tous les ménages étaient contre ce plan », a rappelé le chef du village.

« Plus tard, le gouvernement a envoyé du personnel dans notre village, qui nous a parlé et a fait avancer le projet. Ils ont dit que chaque ménage qui accepterait de déménager pourrait choisir un membre la famille pour ‘travailler’ dans leur ancienne maison, gagnant 60 yuans (environ 9,30 $) par jour », a poursuivi M. Yang.

Tous les ménages sauf 17 ont accepté de déménager sur le nouveau site.

Par la suite, les visiteurs ont afflué, ce qui a permis aux villageois de gagner de l’argent, mais a également perturbé leur mode de vie traditionnel, a déclaré Yang Jianguo.

Lorsque l’incendie a éclaté le 14 février, la plupart des personnes qui travaillaient dans la section du patrimoine du village étaient rentrées chez elles dans la nouvelle zone après une journée de travail.

Yang et ses collègues ont essayé d’utiliser une bouche d’incendie pour éteindre le feu, mais ils ont constaté que le débit d’eau qui en sortait était extrêmement limité, et bientôt, il n’y avait plus d’eau du tout.

Tang Min, fondateur d’un centre basé à Shenzhen pour aider à la renaissance d’anciens villages chinois en voie de disparition, a déclaré à Beijing News que l’architecture tribale chinoise se caractérise par une structure en bambou et en bois, aussi facile à prendre feu qu’à éteindre.

« Tant que les gens réagissent rapidement, il est très peu probable que de grandes étendues prennent feu », a déclaré M. Tang.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ