Des anciennes œuvres indiennes en métal surpassent les techniques de la technologie moderne

12 juin 2015 Mis à jour: 18 octobre 2015

 

L’univers contient de nombreux mystères mettant au défi notre connaissance actuelle. Avec « Au-delà de la Science », Epoch Times vous invite à découvrir ces phénomènes peu communs qui ouvrent notre imaginaire et le champ des possibles. Ces faits sont-ils réels ? Seul le lecteur peut en décider.

Ce qui est mystérieux avec le pilier de fer de Delhi, c’est qu’en dépit d’être âgé d’au moins 1500 ans (si ce n’est plus), il n’a pas du tout été altéré par la corrosion. Une prouesse que la technologie moderne n’arrive pas à reproduire aujourd’hui.

Le pilier de 7,30m de haut est constitué à 99,72% de fer, selon le professeur AP Gupta, directeur du Département des Sciences Appliquées et Sciences Humaines de l’Institut de Technologie et de Management d’Inde.

Dans les temps modernes, le fer forgé peut atteindre une pureté d’environ 99 à 99,8%, mais il contient du manganèse et du soufre, deux ingrédients absents dans le pilier. La colonne est également recouverte d’un film d’oxyde protecteur, complètement différent de tout ce qui produit aujourd’hui.

Le pilier a été fait « 400 ans avant que la plus grande fonderie connue du monde n’ai pu le produire »

Le pilier métallique a en effet survécu à plus de 1000 moussons sans rouiller. Une inscription apparaît sur sa circonférence datant d’environ 400 après JC. Il était courant à l’époque de réédifier d’anciens piliers avec de nouvelles inscriptions déclarant la victoire d’une bataille ou autre événement.

John Rowlett a écrit dans « Une étude des artisans des civilisations anciennes et médiévales montrant l’influence de leur savoir-faire sur nos méthodes actuelles de commerce » que le pilier a été fait « 400 ans avant que la plus grande fonderie connue du monde n’ai pu le produire ».

Il a également noté que la statue du Bouddha Sultanganj, qui est faite de cuivre pur et pèse plus d’une tonne, date d’il y a environ 1500 ans également et « qu’aucune explication scientifique n’a encore été fournie pour expliquer la façon dont il a été construit à une date aussi précoce. »

On peut lire sur brochure du Birmingham Museum and Art Gallery où la statue du Bouddha est exposée : « la statue du Bouddha Sultanganj est unique au monde car elle est restée presque intacte pendant environ 1500 ans. »

Le Bouddha Sultanganj. (Wikimedia Commons)
Le Bouddha Sultanganj. (Wikimedia Commons)

Article original : http://www.theepochtimes.com/n3/443927-mysterious-ancient-indian-metal-works-surpass-modern-technology/

RECOMMANDÉ