Des armes sur des îles artificielles menacent la paix en Mer de Chine

10 juin 2015
Mis à jour: 26 octobre 2015

 

Alors que les tensions continuent de monter entre la Chine, les pays voisins et les États-Unis, le régime chinois a déposé des armements sur les îles artificielles dont il réclame la souveraineté dans la Mer de Chine méridionale.

L’agence de presse australienne Sydney Morning Herald a publié un article exclusif qui ne précise pas le genre d’armements déployés mais rapporte que les responsables australiens s’inquiètent que la Chine finisse par déployer des radars à longue portée et des batteries de missiles sol-air.

Le Parti communiste chinois a récemment passé la politique de sa stratégie militaire d’une défense aérienne à une position offensive.

Le rapport australien déclare que ces déploiements d’armes « déclenchent des discussions dans les hautes strates militaires » qui pourraient pousser l’Australie à envoyer sa force aérienne dans la Mer de Chine méridionale pour des missions de défense de la « liberté de navigation » pour « démontrer que Canberra n’accepte pas les déclarations de durcissement de Pékin ».

Ces missions pourraient induire la traversée par les forces d’Australie et d’autres nations des espaces maritime et aérien réclamés par la Chine.

Ces discussions en Australie suivent la nouvelle politique américaine qui vise à contester de façon directe les réclamations territoriales du régime chinois en mer de Chine méridionale.

Le régime chinois construit des îles artificielles dans des eaux éloignées de plus de 2 000 kilomètres de la Chine continentale. Bien que la Chine n’ait pas officiellement défini de périmètre de défense autour des îles, son armée a mis en garde les autres nations qui voulaient traverser cet espace.

Le 20 mai dernier, l’armée américaine a publié des documents audio et vidéo témoignant des types de menaces envoyées par le régime chinois. Ainsi, lorsqu’un avion de surveillance américain P8-A Poseidon a survolé l’une de ces îles artificielles, une voix chinoise dans la radio a donné huit avertissements comme « Vous approchez de notre zone d’alerte militaire », « Partez immédiatement ! » et « Partez ! »

Les États-Unis avaient clairement fait connaître leurs intentions de survoler la région, dans le but de faire observer la liberté de navigation et faire comprendre que la construction de nouveaux territoires par le régime chinois dans les eaux internationales ne sera pas reconnue comme une déclaration légitime de souveraineté sur cette zone.

Après le survol américain, les Philippines ont annoncé le début de survols de la région par des avions militaires. L’Australie pourrait suivre ce mouvement.

La Chine est en train de construire des îles artificielles en Mer de Chine méridionale. (Sina.com)
La Chine est en train de construire des îles artificielles en Mer de Chine méridionale. (Sina.com)

Des ambitions mondiales

Le régime chinois a également été clair sur ses ambitions d’expansion. Selon Richard Fisher, membre supérieur du Centre international d’évaluation et de stratégie, face à cette menace, les États-Unis ont peu de temps pour agir.

« Nous entrons dans une bataille de perceptions et nous essayons d’ajouter de nouvelles couches à la proposition selon laquelle la Chine est l’agresseur, le transgresseur et la réelle menace pour la région », a expliqué M. Fischer.

Celui-ci a ajouté que, à moins que les États-Unis ne soient prêts à faire valoir leur force dans leur réplique, « les Chinois vont continuer à nous ignorer, continuer à construire de nouvelles bases et continuer à renforcer leur contrôle sur cette région dès qu’ils auront les moyens de le faire ».

Le régime chinois a recours à une stratégie en quatre points : il utilise son armée pour saisir et défendre un territoire, la propagande pour justifier ses actions, l’argent pour obtenir le soutien des dirigeants d’affaires.

Le Livre blanc de la stratégie militaire chinoise publié le 26 mai par le ministère chinois de la Défense nationale présentait ces ambitions d’expansion. Ce rapport met en avant les intérêts du régime chinois d’étendre son influence mondiale, mettre Taïwan à l’épreuve et étendre son contrôle militaire sur le sud et l’est de la Mer de Chine.

« Telle est la chaîne d’événements que nous devrions nous atteler à arrêter », a prévenu M. Fisher.

Celui-ci a ajouté que le régime chinois a envoyé entre 200 et 300 navires dans la Mer de Chine méridionale pour la construction d’îles artificielles destinées à recevoir des bases militaires. « Dans la plupart des endroits, cela serait considéré comme une invasion. Les États-Unis devraient réagir comme si la Chine avait commencé à envahir le Mer de Chine méridionale. »

Les ambitions d’expansion militaire du régime chinois ne sont pas limitées à la Mer de Chine. Des bases militaires pourraient être construites ailleurs, par exemple à Djibouti dans le nord-est de l’Afrique ou en Namibie dans le sud-ouest.

Selon des rapports publiés par les médias chinois en novembre 2014, le régime chinois tente de construire 20 bases navales autour du monde au Pakistan, au Sri Lanka, en Birmanie, à Djibouti, au Yemen, à Oman, au Kenya, en Tanzanie, au Mozambique, aux Seychelles, à Madagascar, en Corée du Nord, en Papouasie Nouvelle Guinée, au Cambodge, en Thaïlande, au Bangladesh, aux Maldives, au Nigeria et en Angola.

Selon The Namibian, un rapport sur les bases publié dans le journal chinois International Herald Leader déclare que ces bases donneront à l’armée chinoise « trois lignes de stratégie » dans le nord, l’ouest et le sud de l’Océan indien.

Richard Fisher a rappelé que lorsque les liens militaires et financiers du régime chinois sont pris en compte, on voit qu’ils pourraient rapidement avoir une influence sur de grands carrefours commerciaux en Amérique centrale, en Amérique du Sud, dans l’Atlantique Sud et dans la Mer de Chine méridionale.

« Il reste encore beaucoup à faire », a conclu M. Fisher au sujet de la réaction américaine. « Nous sommes dans une période où il reste très peu de temps. »

 

Version originale : China Begins Weaponizing Its Man-Made Islands as Tensions Grow

RECOMMANDÉ