Des chercheurs en océanographie étiquettent un grand requin blanc de 50 ans, « Reine de l’océan », au large des côtes de la Nouvelle-Écosse

Par Louise Bevan
9 octobre 2020
Mis à jour: 9 octobre 2020

Les chercheurs en océanographie ont rencontré la royauté marine lors d’une expédition de suivi et de marquage au large des côtes de la Nouvelle-Écosse : un grand requin blanc estimé à environ un demi-siècle.

Son âge et sa taille lui ont valu le surnom de « Reine de l’Océan ».

L’équipe de recherche marine à but non lucratif OCEARCH a affirmé dans une publication sur Facebook du 2 octobre que la femelle, d’une taille de plus de 5 mètres de long qui pèse plus de 1 600 kg, est de loin le plus grand requin qu’ils ont échantillonné dans l’Atlantique Nord-Ouest à ce jour.

Le groupe marque et échantillonne les requins dans le but d’en apprendre davantage sur ces majestueux prédateurs.

Nukumi, le plus grand requin que les chercheurs d’OCEARCH aient marqué et échantillonné pendant l’expédition (avec l’aimable autorisation de Chris Ross/OCEARCH/Twitter)

« Nous l’avons appelée ‘Nukumi’, prononcé noo-goo-mee, » explique OCEARCH, « pour la vieille grand-mère sage et légendaire du peuple Mi’kmaq amérindien [une] culture qui a de profondes racines dans les provinces maritimes canadiennes. »

La matriarche marine, ont-ils affirmé, « partagera sa sagesse avec nous pendant les années à venir », tout en contribuant à l’équilibre des stocks de poissons dans l’Atlantique Nord-Ouest et en apportant un éclairage nouveau sur les écosystèmes océaniques complexes.

Le chef de l’expédition OCEARCH, Chris Fischer, a salué Nukumi comme une « véritable reine de l’océan », ajoutant que l’expérience de se tenir à ses côtés était humanisante.

« Elle a probablement 50 ans », a expliqué Mme Fischer dans un journal vidéo sur Facebook, « et ses premières portées, elle les aurait eues il y a 30 ans, ils ont certainement aussi eu des bébés. »

« Quand vous regardez toutes les cicatrices et taches cicatrisées et les choses qui sont sur sa peau, vous regardez vraiment l’histoire de sa vie », a-t-il réfléchi, « et cela vous fait vous sentir vraiment insignifiant. »

(Illustration – Alexius Sutandio/Shutterstock)

Les grands requins blancs sont les plus grands poissons prédateurs du monde, selon le Fonds mondial pour la nature. Malgré leur capacité de dévorer des proies vivantes entières, et la redoutable réputation qui les précède, les grands blancs sont de moins en moins nombreux et restent vulnérables à la chasse, aux prises accessoires par les pêcheries commerciales et à l’enchevêtrement dans les filets de pêche.

La reine marine Nukumi est le sixième grand requin blanc échantillonné lors de l’expédition d’un mois d’OCEARCH en Nouvelle-Écosse. « Elle aidera notre équipe scientifique collaboratrice dans 21 projets de recherche », a ajouté l’équipe dans sa publication.

Dans une mise à jour du 5 octobre, M. Fischer a indiqué que OCEARCH avait depuis lors rencontré deux autres requins femelles, ce qui porte leur total à huit requins marqués, échantillonnés et relâchés, de sexes et de stades de développement différents. M. Fischer a fait l’éloge de l’expédition qui a été « un énorme succès » et « une puissante expérience pour nous tous ».

Le saviez-vous ?
Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ