Des concepteurs automobiles créent une voiture solaire aux allures de Batmobile et qui n’a jamais besoin d’être rechargée

Par Louise Bevan
24 mars 2021
Mis à jour: 24 mars 2021

Des fabricants expérimentent des voitures à panneaux solaires depuis des décennies. Aujourd’hui, dans le but de réduire les émissions, la société californienne Aptera Motors estime avoir mis au point un véhicule électrique solaire « Never Charge » (« qui ne requiert pas de rechargement manuel »), capable de fonctionner efficacement même après le coucher du soleil.

« Nous considérons l’énergie solaire comme le principal moteur de notre activité », a déclaré Chris Anthony, co-créateur d’Aptera, au Washington Post. « Elle permet tellement de choses. »

(Avec l’aimable autorisation d’Aptera Motors)

L’entreprise d’Anthony et de son partenaire créatif Steve Fambro occupe une partie d’un campus de 18 440 m² à San Diego. Dans un souci d’efficacité, le véhicule électrique solaire « Never Charge » d’Aptera est une voiture élégante et aérodynamique à trois roues, dont la carrosserie est constituée de quatre pièces composites plus résistantes que l’acier.

La voiture est recouverte d’environ 3 m² de cellules solaires. On estime que 90 % de l’énergie qu’elles produisent sert directement à faire avancer le véhicule.

« Nous pensons que l’énergie doit être utilisée pour faire tourner vos roues », a déclaré Anthony dans une vidéo de lancement. « Cela commence par l’aérodynamisme. »

Les fondateurs d’Aptera, Steve Fambro (à gauche) et Chris Anthony (Avec l’aimable autorisation d’Aptera Motors)

Aptera, qui signifie « qui vole sans ailes » en grec, a dévoilé son nouveau véhicule électrique dans un communiqué de presse le 4 décembre dernier. Pour résoudre le problème du coucher du soleil, le profil à faible traînée de la voiture lui confère la plus grande autonomie de tous les véhicules de série connus, ce qui signifie que les charges durent plus longtemps. La voiture peut également être rechargée à l’aide d’une prise ordinaire de 100 watts et peut parcourir jusqu’à 1 600 km par charge complète.

Sa technologie solaire « Never Charge » signifie qu’elle peut parcourir plus de 64 km par jour grâce à la seule énergie du soleil. Ce véhicule silencieux et aérodynamique peut atteindre 96 km/h en seulement 3,5 secondes et atteindre jusqu’à 177 km/h.

Actuellement soumis à des tests de sécurité, le sEV (véhicule électrique solaire) devrait commencer à être produit en série d’ici la fin de l’année 2021, pour une vente à partir de 25 900 dollars l’unité.

La première tentative d’Aptera pour produire son sEV à l’allure de Batmobile s’est soldée par une faillite au cours des négociations sur les subventions fédérales. Le design était polarisant, mais l’argent n’est jamais venu. La société a été liquidée en 2011, cinq ans après sa création.

Puis messieurs Anthony et Fambro ont redémarré Aptera en 2019 après une campagne de financement participatif. Les progrès de la technologie ont rendu leur travail plus facile, et leur design moins cher et plus plausible.

(Avec l’aimable autorisation d’Aptera Motors)
(Avec l’aimable autorisation d’Aptera Motors)

La sEV biplace a fait l’objet de certaines critiques quant à ses limites sur le marché grand public. Timothy Lipman, co-directeur du Transportation Sustainability Research Center de l’Université de Californie à Berkeley, a déclaré au média : « Cette affaire [a été rendue possible grâce à] la stratégie de niche qu’elle implique. »

Il a néanmoins suggéré que les prochains progrès de la technologie des voitures solaires vont probablement contribuer à rendre les voitures électriques plus efficaces et avoir pour effet de réduire la consommation d’énergie de manière plus générale.

« Conduire seul dans ce véhicule consomme moins d’énergie que les systèmes de transport en commun les plus efficaces au monde », a écrit Brad Templeton, expert en robotique de voitures, dans Forbes. Toutefois, du point de vue de la réduction des émissions, a-t-il ajouté, il serait préférable d’installer des panneaux solaires sur le toit de votre maison plutôt que de les mettre sur votre voiture.

Pourtant, les investisseurs croient en Aptera.

« Aptera va changer l’esprit de tant de gens que je me devais d’être un investisseur pour les aider dans leurs efforts pour mettre des voitures révolutionnaires sur le marché explosif des VE », a écrit l’investisseur John Overstreet sur WeFunder après avoir contribué à hauteur de 20 000 dollars à la campagne qui a finalement permis de récolter 4,6 millions de dollars.

(Avec l’aimable autorisation d’Aptera Motors)
(Avec l’aimable autorisation d’Aptera Motors)

En décembre 2020, Aptera a enregistré 330 précommandes de la SEV en 24 heures. Ils ont depuis dépassé les 7 000 précommandes, totalisant un quart de milliard de dollars de ventes.

Les clients potentiels sont divers. Deux d’entre eux sont impatients de conduire la sEV : Tyler Perkins, 27 ans, un adepte du camping végétalien et conducteur de voitures hybrides d’Oklahoma City ; et Nick Field, 36 ans, un passionné de technologie et comptable basé à Londres.

« Je suis de la catégorie des gens qui veulent profiter de leur vie », a déclaré M. Field. « J’aime juste les voitures rapides […] Je pense que c’est vraiment génial. »

« En fait, ils se disent : ‘Construisons une voiture futuriste, car si nous ne le faisons pas, personne ne le fera' », s’émerveille M. Perkins. « Et c’est comme ça que le futur se construit. »

(Avec l’aimable autorisation d’Aptera Motors)
(Avec l’aimable autorisation d’Aptera Motors)
(Avec l’aimable autorisation d’Aptera Motors)
(Avec l’aimable autorisation d’Aptera Motors)
(Avec l’aimable autorisation d’Aptera Motors)
(Avec l’aimable autorisation d’Aptera Motors)
(Avec l’aimable autorisation d’Aptera Motors)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ