Des délinquants sexuels participent à des ateliers « Heure du conte des drag queens » pour faire la lecture à des enfants dans des bibliothèques locales

Par Miguel Moreno
27 août 2019
Mis à jour: 18 mars 2021

Cette année, la bibliothèque publique d’Austin, au Texas, a permis à un délinquant sexuel de faire la lecture à des enfants pendant un programme « Drag Queen Story Time » (« L’Heure du conte des drag queens »), a rapporté une organisation pro-famille. Il s’agit du dernier incident d’une série de plusieurs incidents similaires cette année.

Au moins trois délinquants sexuels ont été découverts au Texas après avoir participé aux programmes Drag Queen Story Time – des programmes qui visent à enseigner aux enfants « la fluidité des genres » (c’est-à-dire à s’identifier à autres choses qu’homme ou femme) et à leur donner des rôles étranges par le biais de lectures dans les bibliothèques publiques.

David Richardson, connu sous le nom de « Miss Kitty Litter », a été arrêté pour prostitution en 1996, a rapporté Mass Resistance, une organisation pro-famille basée au Massachusetts. Après que le groupe eut révélé son casier judiciaire le 8 août, le comité LGBT d’Austin a adopté une résolution visant à protéger l’heure de lecture et la création d’autres émissions comme celle-ci. Les drag queens sont des hommes qui se déguisent en femmes tout en portant souvent un maquillage exagéré, généralement à des fins de divertissement.

Arthur Schaper, le directeur de l’organisation Mass Résistance, à déclaré à Epoch Times le 21 août : « Pouvez-vous imaginer ça ? Les autorités d’Austin semblent déterminées à nous attaquer parce que nous voulons alerter le public au sujet d’un criminel sexuel autour d’enfants », suggérant que la décision du comité LGBT est une réponse visant à maintenir le programme Drag Queen Story Time pour les enfants.

Bien que certains délinquants sexuels soient tenus de s’inscrire dans la base de données nationale, une condamnation pour prostitution ne devrait-elle pas empêcher une personne de participer à des événements pour enfants ?

La bibliothèque n’a pas répondu publiquement aux dernières nouvelles.

Cette découverte des antécédents criminels de Richardson fait suite à la révélation de la participation de deux pédo-délinquants à une autre bibliothèque du Texas dans le cadre du programme Drag Queen Story Time.

Selon les casiers judiciaires obtenus par Mass Résistance, William Travis Dees, également connu sous le nom de « Liza Lott », a été condamné en 2004 pour crimes sexuels contre quatre enfants âgés de 4 à 8 ans. Il figure sur la liste des « délinquants sexuels à haut risque », mais comme il avait 16 ans lorsqu’il a été condamné, son dossier est « scellé », a indiqué l’organisation plus tôt cette année.

En septembre dernier, un autre délinquant sexuel a participé à la Drag Queen Story Time à la bibliothèque publique de Houston.

Albert Alfonso Garza, 32 ans, a été reconnu coupable d’agression sexuelle grave sur un garçon de 8 ans au Texas le 9 septembre 2009. Le 15 mars, la bibliothèque a publié une déclaration d’excuses expliquant qu’elle avait « omis de procéder à une vérification des antécédents comme l’exigent ses propres directives ».

Contrairement à Houston, la bibliothèque publique d’Austin n’effectue pas de vérification des antécédents de ses participants, conformément à la résolution adoptée par la Commission LGBTQ. La bibliothèque publique d’Austin n’a pas répondu à notre demande de commentaires.

Une Drag Queen fait la lecture à des adultes et à des enfants en Californie le 22 juin 2019. (Frederic J. Brown/AFP/Getty Images)

Passer le même rassemblement

Arthur Schaper a ajouté que cela va bien au-delà des antécédents criminels. Certains participants ont été documentés par son équipe comme étant plongés publiquement dans un comportement obscène et pervers, y compris David Richardson.

« Tous les enseignants qui affichent un contenu aussi sexuellement explicite sur les médias sociaux devraient immédiatement être congédiés, mais la bibliothèque invite ces personnes à faire la lecture aux enfants », a déclaré Mass Résistance dans un exposé. Arthur Schaper a ajouté que malgré leur comportement obscène en ligne, ils sont présentés comme des modèles pour les enfants.

En ce qui concerne le contenu de la lecture, les enfants sont sensibilisés à l’altération psychologique du genre pendant des heures, un sujet que les élèves des écoles publiques n’apprennent normalement pas avant la sixième à la huitième année (la sixième à la quatrième), selon les normes nationales d’éducation sexuelle.

« La norme qui est établie pour les enseignants et les personnes dans les systèmes scolaires devrait vraiment s’appliquer à tous ceux qui s’occupent des enfants, peu importe l’enseignement », a déclaré à Epoch Times le Dr Quentin Van Meter de l’Endocrinologie pédiatrique Van Meter. « Le programme Drag Queen Story Time se présente lui-même comme un enseignement pour enfants. »

Dr Van Meter a déclaré qu’enseigner à un jeune enfant la sexualité et le genre peut être préjudiciable. À leur stade de développement, les sujets sur la sexualité peuvent rendre l’enfant confus ou anxieux.

« Il est bien connu que l’éducation sexuelle est une sorte de programme d’études qui devrait être évalué en fonction de la compréhension de l’enfant et qui devrait être enseigné dans un environnement où l’enfant et la personne qui le présente bénéficient également d’une protection », a-t-il ajouté.

Payé par la communauté

L’organisation Mass Résistance, ayant des membres dans 50 États selon son site Web, a déclaré à NTD lors d’une interview précédente qu’elle cherchait à désengorger les bibliothèques qui ont accueilli le programme Drag Queen Story Time. Les parents qui s’opposent au programme se sont dits contrariés par le fait qu’ils financent les activités qui se déroulent dans les écoles et les bibliothèques publiques.

Leander, une autre ville du Texas, a dépensé 20 000 $ en sécurité pour un événement DQST à la bibliothèque publique, a déclaré le maire Troy Hill à KVUE. La sécurité a été embauchée comme une mesure préventive contre une manifestation prévue – qui avait près de 300 participants.

« Nous avons dépensé 1 800 $ en loyers et 20 000 $ en sécurité. Ce ne sont pas de bonnes équations pour moi », a déclaré le maire Hill à l’affilié d’ABC.

Finalement, le 15 août le conseil municipal de Leander a voté une mesure empêchant la bibliothèque de louer des salles à des groupes publics, mettant ainsi fin à l’heure de lecture Drag Queen Story Time.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ