Des gants et des masques dans sept grands fleuves européens, ils vont systématiquement dans l’océan

Par Epoch Times avec AFP
12 juillet 2020
Mis à jour: 12 juillet 2020

Des masques de protection et des gants ont été retrouvés « systématiquement » dans sept grands fleuves européens en juin, a indiqué dimanche une porte-parole de la Fondation Tara, alertant sur le danger de cette pollution plastique liée à la crise sanitaire.

« Les scientifiques des laboratoires partenaires » de Tara ont « retrouvé masques et gants systématiquement » sur les berges et les plages de sept fleuves européens, lors de prélèvements effectués « au mois de juin », a déclaré sur France Inter Romy Hentinger, responsable du plaidoyer et de la coopération internationale de la fondation.

« C’est préoccupant pour la suite » car « on peut en déduire que d’autres sont déjà arrivés en mer », a ajouté la porte-parole, soulignant que les masques de protection à usage unique, en polypropylène et « très fins », « vont se fragmenter rapidement ».

Les fleuves étudiés font partie des neuf grands fleuves européens explorés en 2019 par la goélette scientifique, dans le cadre d’une mission sur les microplastiques: la Tamise, l’Elbe, le Rhin, la Seine, l’Ebre, le Rhône, le Tibre, la Garonne et la Loire.

« On attend les résultats finaux de ces scientifiques qui sont encore en train de terminer ces fleuves », a ajouté Romy Hentinger.

L’expédition de mai à novembre 2019 avait mis en évidence la présence de microplastiques dans 100% des prélèvements d’eau, montrant que ceux-ci sont déjà présents dès les fleuves et « ne se dégradent pas en mer, sous l’influence des rayons UV et du sel » comme on le pensait, a expliqué Martin Hertau, capitaine de ce laboratoire flottant.

RECOMMANDÉ