Des groupes de défense des droits humains demandent au CIO l’annulation des JO-2022 de Pékin

Par Epoch Times avec AFP
9 septembre 2020
Mis à jour: 9 septembre 2020

Des groupes de défense des droits humains ont appelé mardi dans une lettre le Comité international olympique (CIO) à reconsidérer l’attribution des Jeux d’hiver 2022 à Pékin.

Cet appel intervient alors que la capitale chinoise fait face à une surveillance mondiale accrue et de vives critiques concernant la nouvelle loi sur la sécurité à Hong Kong et l’internement de masse de Ouïghours au Xinjiang.

Les jeux entraîneront d’avantage de répression

Dans cette lettre, datée de mardi et adressée au président du CIO, près de 160 groupes avertissent que ces Jeux pourraient entraîner « d’avantage de répression » en Chine.

Le CIO reste insensible au déclin et à la protection des droits humains

Ils font référence à une augmentation des attaques « contre les communautés vivant sous son régime » après les Jeux olympiques d’été de 2008. « Malgré plusieurs appels (…) le CIO a répété les mêmes erreurs que par le passé et est resté insensible au déclin évident de la protection des droits humains avant et après les Jeux 2008 de Pékin »

« Le CIO doit reconnaître que l’esprit olympique et la réputation des Jeux olympiques connaîtront d’autres dommages si l’aggravation de la crise des droits de l’homme, dans toutes les zones sous contrôle chinois, est simplement ignorée ».

Parmi les signataires figurent notamment le Projet des droits de l’Homme Ouïghour, le Congrès mondial ouïghour et des associations de défense des droits de Hong Kong et de Mongolie.

Les JO d’Hiver de Pékin doivent se tenir du 4 au 20 février 2022.

Focus sur la Chine – hommage inhabituel aux morts à Wuhan

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ