Des intimidateurs ont traité cette jeune fille de «la femme la plus laide du monde». Des années plus tard, elle fait taire tous ses détracteurs

Par EMG Inspired Staff
5 septembre 2019 Mis à jour: 5 septembre 2019

Née le 13 mars 1989, Lizzie Velásquez, d’Austin, Texas, est née avec un syndrome extrêmement rare qui l’empêche de prendre du poids, ce qui affecte son apparence ; seuls trois cas sont connus dans le monde. Voici le témoignage du parcours de cette femme courageuse, dont la valeur intérieure a brillé à travers les innombrables difficultés qu’elle a endurées !

Lizzie souffre de lipodystrophie, une maladie génétique rare dans laquelle l’organisme ne peut déposer aucun tissu adipeux. Par conséquent, elle n’a pas de graisse corporelle, ce qui explique son apparence squelettique.

La maladie affecte également la santé et provoque un vieillissement prématuré. Lizzie, qui n’a jamais pesé plus de 29 kg de toute sa vie, doit fréquemment suivre un régime à haute teneur en calories pour maintenir son niveau d’énergie. Elle est également aveugle de l’œil droit, avec une vision limitée de l’autre œil.

Dans son enfance, Lizzie était constamment et implacablement intimidée et taquinée en raison de son apparence ainsi que tout au long de son adolescence. Élevée dans l’Église catholique, c’est sa foi et son éducation religieuse qui l’ont aidée à rester forte et positive.

« C’est mon point d’ancrage à travers tout, j’ai juste eu le temps d’être seule, de prier, de parler à Dieu et de savoir qu’Il est là pour moi », a-t-elle dit au magazine mensuel d’informations et de réflexion chrétien évangélique, Charisma News.

De plus, Lizzie remercie ses parents, qui l’ont aimée et soutenue toute sa vie.

Lizzie ne savait pas qu’elle était différente des autres enfants jusqu’à ce qu’elle aille à la maternelle. Les autres enfants ne voulaient pas s’asseoir près d’elle et l’ont montrée du doigt. Elle avait l’habitude d’en parler à ses parents, et ils lui ont toujours assuré qu’elle était précieuse.

« Il n’y a rien qui cloche chez toi, tu es juste plus petite que les autres enfants », l’ont rassurée sa mère et son père, rapporte l’émission américaine Today Show.

« Tu es belle et intelligente et tu peux tout accomplir », avaient l’habitude de lui dire sa mère et son père, confie Lizzie.
« Ils m’ont aimée en dépit de tant de facteurs inconnus », dit Lizzie.

Enfant, elle était rédactrice pour le journal de l’école et photographe pour l’album de fin d’année. Elle s’est également jointe à l’équipe des pom-pom girls, portant l’uniforme avec fierté.

« Je voulais ressembler à tout le monde et me fondre dans la masse, mais je n’arrivais pas à trouver un moyen d’y arriver », dit-elle. « Je ne pouvais pas blâmer les médecins ou mes parents, alors je me suis blâmée moi-même. »

Quand elle avait 17 ans, elle est tombée sur une vidéo YouTube sur laquelle elle était promue « la jeune fille la plus laide du monde ». La vidéo était devenue virale et la section des commentaires était pleine de remarques blessantes.

« J’avais l’impression qu’il y avait un poing qui sortait de l’écran de l’ordinateur et qui me frappait. J’ai pleuré à chaudes larmes », dit-elle à Today.

Finalement, elle est devenue écrivain et a écrit trois livres pour faire face au problème de l’intimidation. Son dernier livre, publié en 2014, s’intitule A Brave Heart, The Lizzie Velasquez Story (Un cœur courageux, l’histoire de Lizzie Velasquez) et un documentaire du même titre est sorti en 2015. Elle est également une conférencière de motivation et a fait pression sur le gouvernement américain pour qu’il adopte un projet de loi contre l’intimidation.

Lizzie s’est tirée d’affaire malgré un destin terrible. C’est une personne courageuse et belle à l’intérieur comme à l’extérieur. C’est une fille très travailleuse, et elle a aussi été soumise à de nombreux examens cardiaques. Elle s’en est sortie et n’a pas honte de qui elle est.

« La meilleure façon de se venger de tous ceux qui m’ont traitée de monstre, c’était d’utiliser cela pour m’améliorer moi-même », a-t-elle dit dans son discours TEDx.

Pour une soi-disant « femme la plus laide », cette dame s’est montrée douce et courageuse face à l’adversité et aux brutes.

« Peu importe à quoi nous ressemblons ou quelle que soit notre taille, en fin de compte, nous sommes tous humains. Je vous demande de garder cela à l’esprit la prochaine fois que vous tomberez au hasard sur un mème internet qui circule au sujet d’un inconnu. À l’époque, vous avez pu trouver cela hilarant, mais l’humain sur la photo a ressenti probablement exactement le contraire. Répandez l’amour, pas des mots blessants via un écran », a-t-elle posté sur sa page Facebook.

Pour aider les autres à surmonter les difficultés de la vie, la conférencière en motivation a partagé un message : « Dans les moments les plus sombres, même quand il semble que les choses ne s’amélioreront jamais dans les moments les plus sombres, si vous avez la foi et que vous continuez à vous dépasser, vous pouvez tout surmonter. »

Regardez la vidéo :

RECOMMANDÉ