Ils traitent une maman d’« esclave » parce qu’elle prépare le repas de son mari, mais elle a la réplique parfaite

Par Louise Bevan
26 août 2019
Mis à jour: 26 août 2019

Apparemment, préparer le repas à votre mari est un crime contre la féminité.

Une jeune maman a reçu un tonnerre d’insultes après avoir demandé des idées pour le déjeuner de son partenaire qu’elle allait préparer. Maddie, de Sydney, a affiché sur sa page Facebook que les sandwichs étaient devenus une chose du passé chez elle et qu’elle cherchait de nouvelles idées.

Selon The Sun, Maddie a écrit au groupe privé de 26 186 membres, « J’aimerais bien savoir ce que d’autres mamans font pour le déjeuner et les collations de leur mari lorsqu’il est au travail. » Mais ce jour-là, la chance n’était pas de son côté. Au lieu de recevoir des conseils utiles, une armée de femmes en colère l’ont méprisée pour être une « esclave ».

« Le mari est un adulte », a dit une mère de North Shore. « Je fais déjà sa lessive et je garde ses enfants en vie. Notre conseil est d’arrêter de faire ses déjeuners ! »

(Illustration – Shutterstock | Pixel-Shot)

« J’ai été mariée pendant 20 ans, commença une autre femme dégoûtée, et mon lunch à emporter préféré pour mon mari s’intitulait ‘Fais-le toi-même’ avec une note en parallèle ‘Je ne suis pas ta mère’ », a-t-elle écrit.

Un membre du groupe a tenté de porter un regard critique sur le message de Maddie. « Je pense que ton message aurait pu être écrit d’une tout autre façon si le mot ‘mari’ n’avait pas été utilisé », se risque-t-il d’écrire. « Inutile de dire à qui est destiné le déjeuner, parce que ça ne devrait pas vraiment faire de différence. »

Le Daily Telegraph prétendait que la meneuse était en fait Polly Dunning, la fille de la féministe professionnelle Jane Caro. Mme Dunning est célèbre pour avoir déjà dénigré sa propre grossesse en disant : « Je me sentais malade à l’idée que quelque chose de masculin poussait en moi. »

Mme Dunning a affiché : « Tu devrais ne rien lui préparer pour le déjeuner. Et tu n’as pas vraiment demandé conseil, a-t-elle poursuivi, tu as demandé à savoir ce que d’autres ‘mamans’ préparent à leur ‘mari’ (ce qui, pour moi, est une formulation un peu bizarre, mais peu importe). »

(Illustration – Shutterstock | bokan)

Maddie a été bouleversée et blessée mais, à son crédit, elle a riposté aux intimidateurs : « En fait, je suis tellement abasourdie par certains de ces commentaires », a-t-elle commenté.

« Merci beaucoup, mesdames qui m’ont répondu en me donnant des conseils et des astuces utiles », a poursuivi Maddie. « Pour les autres, vous devriez avoir honte de vous. » Selon le Daily Telegraph, Maddie et son mari économisaient pour acheter leur première maison, et le budget était serré.

(Illustration – Shutterstock | Estrada Anton)

« Vous n’avez aucune idée de ce que fait mon mari », explique la jeune maman. « Il prépare le dîner tous les deux soirs quand je mets Bub au lit. Il se lève au milieu de la nuit pour notre enfant. »

« C’est un champion. »

Mme Dunning a répondu : « Nous ne sommes pas, aucune d’entre nous, juste des mamans », a-t-elle dit franchement. « ‘Maman’ est l’un des nombreux rôles que nous avons, comme femmes, un rôle qui n’inclut certainement pas de faire quoi que ce soit pour nos partenaires, parce que nous ne sommes pas leur mère. »

(Illustration – Shutterstock | Dean Drobot)

Les modérateurs de Facebook ont pris exemple sur Maddie et ont rapidement supprimé certains des commentaires les plus blessants. Comme antidote au tourbillon de rage, plusieurs mamans ont alors pris la défense de Maddie.

« Je travaille et mon mari aussi et j’adore préparer son déjeuner », a dit un membre du groupe. « Nous sommes mariés depuis 12 ans et c’est une belle façon de lui faire savoir que je tiens à lui. »

(Illustration – Shutterstock | StockLite)

Une autre a affiché : « Je pense que c’est un geste très beau et très gentil, même si je reconnais que tout le monde n’a pas le temps et la capacité de le faire. Les bonnes actions comme celles-ci sont récompensées par des mariages heureux. »

En réalité, aucune d’entre nous n’a les connaissances nécessaires pour se juger mutuellement comme parents et partenaires. Donner et recevoir est peut-être le secret d’un mariage long et heureux.

Même si cela signifie qu’une femme prépare de temps en temps le déjeuner pour son « mari » !

RECOMMANDÉ