Des paléontologues exhument un fossile de dinosaure géant qui pourrait appartenir à la plus grande créature terrestre jamais connue

Par Louise Bevan
25 janvier 2021
Mis à jour: 25 janvier 2021

En Argentine, les paléontologues ont découvert les restes fossilisés d’un dinosaure vieux de 98 millions d’années, pensant qu’il pourrait s’agir de l’une des plus grandes créatures terrestres n’ayant jamais existé.

Les restes, comprenant 24 vertèbres caudales et des parties de la ceinture pelvienne et pectorale, ont été découverts dans la formation de Candeleros, une formation rocheuse sédimentaire dense dans la province de Neuquén, au nord-ouest de la Patagonie argentine, rapporte CNN.

Des paléontologues ont découvert les restes fossilisés d’un titanosaure vieux de 98 millions d’années dans la province de Neuquén, dans le nord-ouest de la Patagonie argentine (Avec l’aimable autorisation d’Alejandro Otero et de José Luis Carballido)

Les experts pensent que les restes appartiennent à un titanosaure, un grand dinosaure quadrupède avec une petite tête, un long cou et une longue queue, appartenant à la famille des sauropodes herbivores (à pattes de lézard) qui vivaient dans les forêts. Parmi les genres bien connus, on trouve le diplodocus et le brontosaure.

« C’est un énorme dinosaure », a expliqué le paléontologue Alejandro Otero, du musée de La Plata en Argentine, « mais nous espérons trouver une plus grande partie du squelette lors des prochaines sorties sur le terrain, nous aurons donc la possibilité de mieux déterminer sa taille réelle. »

Les fouilles ont été réalisées en collaboration avec le Museo de La Plata, le musée Zapala d’Argentine, le Museo Egidio Feruglio et les universités de Río Negro et de Saragosse.

Le groupe de recherche a affirmé que leur analyse des restes « ne leur permet pas actuellement » de les considérer comme une nouvelle espèce. Pourtant, en publiant leurs conclusions dans la revue Cretaceous Research, les experts ont affirmé que la créature était probablement « l’un des plus grands sauropodes jamais trouvés », plus grand même que le Patagotitan.

Un squelette de titanosaure exposé au Field Museum of Natural History de Chicago, Illinois (Zissoudisctrucker / CC BY-SA 4.0)

Le Patagotitan, une espèce de sauropode qui a parcouru la terre il y a 100 à 95 millions d’années, mesurait jusqu’à 37 mètres de long et pesait jusqu’à 77 tonnes. M. Otero et son équipe pensent que le spécimen extrait de la formation de Candeleros implique que des titanosaures plus grands ont coexisté avec des titanosaures de taille moyenne et petite.

« Ces différences de taille pourraient en effet expliquer l’existence d’une telle diversité de sauropodes dans le bassin de Neuquén au cours du Crétacé supérieur en termes de cloisonnement des niches », ont-ils écrit.

Matt Wedel du Natural History Museum du comté de Los Angeles avec une vertèbre dorsale d’argentinosaurus (Matt J. Wedel / CC BY 3.0)

La plus grande créature connue est la baleine bleue, qui mesure jusqu’à 33 mètres de long. On pense que les plus grandes créatures terrestres sont les dinosaures, dont le titanosaure est considéré comme le roi, en termes de taille.

En l’absence d’os des pattes, les experts sont incapables d’estimer le poids vivant du récent spécimen patagonien, rapporte CNN. L’équipe a néanmoins avancé que sa masse corporelle était probablement comparable à celle d’un patagotitan ou même d’un argentinosaurus, une créature de 39 mètres de long pesant jusqu’à 110 tonnes (12 fois plus lourd qu’un éléphant d’Afrique).

 

Restauration du squelette et diagramme à l’échelle d’un argentinosaurus (Slate Weasel)

Si des fossiles de titanosaure ont été découverts sur tous les continents sauf l’Antarctique, les plus gros spécimens de plusieurs tonnes ont surtout été découverts en Patagonie.

La mise au jour des restes d’un titanosaure aussi grand, a déclaré l’équipe d’Otero, a contribué à une meilleure compréhension de la diversification de l’espèce, « révélant l’existence d’une lignée jusqu’alors inconnue et jetant un nouvel éclairage sur l’évolution de la masse corporelle. »

NOUVEL HORIZON – Mise en place d’un registre mondial de vaccination

[/epoch_social_embed

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ