Des parents refusent d’avorter leur grossesse – regardez leur enfant 3 ans plus tard

Par Jack Phillips
29 août 2019 Mis à jour: 29 août 2019

Les parents d’un garçon d’Omaha, né avec une fente palatine très prononcée, ont raconté l’histoire de l’offre aimable d’un inconnu après que l’enfant eut été victime d’intimidation.

Se souvenant du moment où les médecins leur ont dit que l’enfant naîtrait avec la malformation, Chris Eidam se confie : « Ils nous ont demandé si nous voulions garder la grossesse. » Finalement, ils ont décidé de mettre leur fils au monde, Brody.

« Nous avons vraiment été pris au dépourvu », a déclaré Sara Heller, la mère du garçon, au sujet de la réaction des médecins face aux images échographiques de leur fils.

Elle a ajouté : « Je veux dire, on pouvait voir que c’est juste un bébé normal. »

Après sa naissance, Sara et Chris ont régulièrement publié des photos de Brody sur les médias sociaux.

« Il n’y a rien de mal à être fier de son bébé, quelles que soient les circonstances », a dit Sara, selon Today.com. « Nous ne voulions faire différemment de ce que le courant principal fait sur Facebook et Instagram, c’est-à-dire ne pas chercher à nous conformer à ce à quoi ‘devraient’ ressembler nos échographies, notre bébé et la première année de sa vie. Nous voulions faire connaître la réalité au sujet des fentes labiales et palatines et sensibiliser le public. »

La plupart des commentaires qu’elle a reçus étaient favorables, mais une fois, elle a été surprise.

« Qu’est-ce qui ne va pas avec le visage de votre fils ? », a demandé une personne sur Facebook.

« Il a trois mois et se fait déjà intimider ? » Sara Heller s’est ensuite posé des questions. Elle pensait que ce commentaire serait le premier d’une longue série de comportements harcelants.

« Mon travail en tant que parent et défenseur est de raconter son histoire », dit-elle.

Peu de temps après le commentaire, Sara Heller a raconté comment, au cours d’une soirée à dîner avec un ami, Brody avait reçu une surprise par l’intermédiaire du serveur.

« Je me suis demandée qu’est-ce que cela pourrait bien être ? C’est probablement un beau message sur une serviette de table », a-t-elle dit à WOWT. Mais à la place, « C’était un chèque ! ».

C’était un chèque de 1 000 $, et la ligne mémo se lisait comme suit : « Pour votre beau bébé. »

Il n’était pas clair si le mémo était en rapport au commentaire négatif qu’elle avait reçu.

« La générosité d’un parfait inconnu a rétabli notre foi en l’humanité », a-t-elle dit, selon Today.com. « Être le parent de Brody m’a appris que les gens s’en soucient. Des étrangers de tout le pays veulent entendre son histoire et ils veulent prier pour lui. »

Regardez cette publication sur Instagram

This is 2.

Une publication partagée par S A R A + B R O D Y (@saheller) le

Selon le rapport, les 1 000 $ ont aidé à payer une partie des frais médicaux de l’enfant. Quelques semaines plus tard, l’enfant a subi une opération des lèvres, et les photos montrent qu’il semble bien guérir.

Sara Heller a dit qu’elle a reçu beaucoup de soutien émotionnel, ce qu’elle apprécie.

« Cette expérience nous a montré à quel point la communauté soutient beaucoup les gens atteints de fente labiale. Nous avons été contactés par des gens de tout le pays […] ils prient pour nous et nous demandent de les contacter si nous avons besoin de quoi que ce soit », a-t-elle expliqué.

RECOMMANDÉ