Des pluies de météores et une éclipse pénombrale autour de la nouvelle lune magnifieront le ciel nocturne de novembre

Par Epoch Times
11 novembre 2020
Mis à jour: 11 novembre 2020

Le mois de novembre apporte avec lui son lot de magnifiques événements célestes. Préparez-vous à assister à des pluies de météores, à une éclipse lunaire et à toutes les merveilles que le ciel nocturne peut offrir. Alors que les jours raccourcissent et que le temps change, il y a encore de nombreuses raisons de l’observer.

Les pluies de météores sont l’un des événements les plus passionnants qui peuvent se produire dans le ciel. Souvent visible à l’œil, nu, le ciel est parsemé de jets de lumière qui s’élancent à travers le ciel. Tout au long du mois de novembre, il y a un certain nombre de ces magnifiques spectacles.

Les pluies de météores des Taurides du Sud sont visibles dans le monde entier du 23 septembre au 19 novembre de chaque année. Cependant, elles atteignent leur maximum d’activité dans la nuit du 11 au 12 novembre. Durant ce pic, près de 15 météores par heure pourront être observées, selon Météo Média.

(Illustration – Makarov Konstantin / Shutterstock)

Ces étoiles filantes seraient issues de la comète de 2P/Encke, qui a laissé derrière elle un essaim de fragments.

Les boules de feu minuscules et colorées seront visibles, là où les fragments sont suffisamment gros, le meilleur moment d’observation se situant vers 1 heure du matin en Amérique, en regardant haut dans le ciel du sud, dans la constellation centrale du Taureau. Une lune gibbeuse brillante et décroissante pourrait cependant gâcher quelque peu le spectacle.

En tant qu’habitants de la Terre, nous sommes sans aucun doute intrigués par les autres planètes de notre propre système solaire. Mercure, la planète la plus proche du Soleil sera particulièrement visible début novembre pour ceux qui sont prêts à se lever suffisamment tôt.

Le mardi 10 novembre, Mercure atteindra une visibilité maximale pour une apparition matinale. Vous devriez chercher la planète rapide qui brille très bas dans le ciel est-sud-est entre 5 h 30 et 6 h 30 environ (heure locale). La visibilité de Mercure sera meilleure pour les observateurs de l’hémisphère nord.

Les météores de la pluie de taurides du Nord apparaissent chaque année dans le monde entier du 19 octobre au 10 décembre. Ils atteignent un pic d’environ 15 par heure le 12 novembre. Encore une fois, attendez-vous à des images de lumière colorée.

Le meilleur moment pour les observer est encore une fois vers 1 heure du matin, heure locale. Vers 4 heures du matin, durant la phase la plus active, la Lune ne formera qu’un mince croissant. La lumière lunaire n’éclairera donc pas le ciel noir et ne masquera pas les météores, ce qui améliorera l’observation du spectacle.

(Illustration – THANAKRIT SANTIKUNAPORN / Shutterstock)
(Illustration – KOD Studio / Shutterstock)

Notre propre lune est peut-être la composante la plus reconnaissable de tout ciel nocturne. Mais sa familiarité n’enlève rien à son caractère dramatique et à la fascination qu’elle exerce sur nous. Le dimanche 15 novembre se produit la phase de la nouvelle lune.

La Lune va transiter entre la Terre et le Soleil. Comme la lumière du Soleil ne peut atteindre que sa face la plus éloignée, la Lune sera complètement cachée. Cette nouvelle lune, qui n’apparaîtra que 17 heures après le périgée (distance la plus proche de la Terre), déclenchera de grandes marées dans le monde entier.

Une autre pluie de météores, les Léonides, composée de fragments provenant des passages périodiques de la comète 55P/Tempel-Tuttle, sera également visible peu après minuit tous les soirs, du 5 novembre au 3 décembre, comme à chaque année. Elle atteindra son pic de 20 météores par heure vers 23 heures GMT le 17 novembre.

(Illustration – Apipattanamongkol / Shutterstock)

De nombreux météores auront des queues persistantes. Étant donné la minceur du croissant de lune, l’obscurité du ciel rendra l’expérience encore plus agréable.

Ce mois de novembre accueille également, peut-être l’événement céleste nocturne de novembre le plus important de tous, une éclipse lunaire.

La pleine lune de novembre est traditionnellement connue sous le nom de lune du castor ou lune de givre.

La pleine lune pendant l’éclipse lunaire pénombrale est vue à Katmandou le 11 janvier 2020 (PRAKASH MATHEMA / AFP via Getty Images)

Le 30 novembre, la pleine lune orbitera dans l’ombre extérieure de la Terre, produisant une éclipse pénombrale, visible dans sa totalité dans la majeure partie de l’Amérique du Nord et centrale, et dans le nord de l’Asie. Environ 83 % du disque lunaire se trouvera dans l’ombre de la Terre.

L’obscurcissement de la Lune ne sera visible que dans les 30 minutes environ suivant le pic de l’éclipse. L’éclipse se termine à 11 h 53 GMT.

L’Amérique du Sud et l’Europe du Nord n’en verront que les premiers stades, tandis que l’Australie, l’Asie du Sud-est, la Chine et certaines parties de la Russie ne verront que les derniers.

La voûte céleste offre toujours une vue merveilleuse la nuit, surtout avec ces événements qui sont les plus marquants du mois.

Dans l’air frais de l’automne, à l’œil nu, et au milieu de l’obscurité et du silence de la nuit, vous pouvez vous aussi assister à des merveilles simplement en regardant le ciel.

NOUVEL HORIZON – Une campagne de test Covid intensive s’est déroulée à Liverpool

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ