Des policiers et des voisins construisent une maison pour une famille vivant sous un bananier

Par Celeste Armenta - La Gran Epoca
23 août 2021
Mis à jour: 23 août 2021

La police et la communauté de Kisii, au Kenya, se sont associées pour construire une maison à une famille qui vivait sous un bananier.

Henry Nyabuto, du district de Bomachoge Borabu, dans la municipalité de Kisii, au Kenya, s’est retrouvé sans-abri avec sa femme et ses dix enfants lorsque leur maison au toit de chaume s’est effondrée en raison des fortes pluies qui se sont abattues sur la région il y a six mois.

Afin de protéger sa famille, Nyabuto, 55 ans, a improvisé un abri sous un bananier. Il a installé une table et des draps pour que certains membres de la famille puissent dormir dessous, tandis que les autres sont restés à la belle étoile, selon les médias locaux kenyans.

« Nous n’avions aucun espoir, et à cause de ma mauvaise santé, nous avions cédé au destin », a déclaré Nyabuto à Shahidi News.

Cette histoire a été rapportée dans les médias locaux et, après être devenue virale sur les médias sociaux, a attiré l’attention de la communauté, ainsi que du commandant de la police Francis Kooli et du candidat au Sénat Okengo Nyambane.

« J’ai été ému par le triste état dans lequel se trouvait la famille ; avec mes collègues, nous avons donc versé nos salaires et indemnités et décidé de faire un don à la famille », a déclaré M. Kooli.

Au grand soulagement de cette famille composée de douze personnes, la construction d’une maison a été entamée grâce à l’argent récolté ainsi qu’au soutien de la Fondation Okengo Nyambane et des voisins qui ont participé aux travaux.

Pour le commandant Kooli, la police a pour rôle de protéger les enfants des criminels « qui pourraient profiter de leur situation difficile ». Il a donc veillé à être près de la famille pendant la construction de la maison, rapporte The Daily Clock.

En outre, M. Nyambane a lancé un appel pour que davantage de personnes se joignent à lui pour aider la famille de Nyabuto à subvenir à ses besoins essentiels, « dans un geste d’humanité, pour rendre le monde meilleur ».

Nyabuto travaillait occasionnellement dans une plantation de canne à sucre, mais il a été licencié, ce qui a poussé sa femme à aller travailler à plus de 15 km de leur maison de fortune.

« Jusqu’à présent, trois équipes ont été constituées pour aider la famille. L’autre équipe, dirigée par l’aspirant sénateur de Kisii, l’honorable Okengo O’Nyambane, se chargera des finitions et formera également la famille pour qu’elle puisse faire face à ses besoins », a publié sur Facebook Sammy Ondimu Ngare, l’une des personnes impliquées pour aider la famille de Nyabuto.

« Notre travail ne consiste pas seulement à les maintenir en vie, mais aussi à les éduquer correctement », a ajouté M. Ondimu dans la même publication, mais dans une langue locale.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ