Des scientifiques australiens découvrent que les canards peuvent « parler » comme les êtres humains

Par Celeste Armenta - La Gran Epoca
13 septembre 2021
Mis à jour: 13 septembre 2021

Des scientifiques ont ajouté les canards à la liste des animaux capables d’apprendre à imiter les voix humaines, en découvrant un canard australien qui criait l’insulte : « You bloody fool ! » (espèce d’idiot !)

Le canard australien, un érismature à barbillons, du nom scientifique Biziura lobata, nommé Ripper, a été élevé dans la réserve naturelle de Tidbinbilla, près de Canberra, la capitale australienne. Il a appris à répéter l’expression que son gardien, un scientifique australien à la retraite, Peter J. Fullagar, avait l’habitude de prononcer.

Le canard de Canberra parlant, qui a vécu il y a plus de 30 ans, serait le premier exemple attesté d’un canard imitant la voix humaine. L’étude a été publiée dans la revue philosophique de la Société royale (Philosophical Transactions of the Royal Society).

L’article affirme que « la structure des vocalises des canards laisse penser à un contrôle assez sophistiqué et flexible du mécanisme de production vocale ».

Le biologiste Carel Ten Cate, de l’université de Leiden aux Pays-Bas, a entendu l’histoire du canard parlant et a retrouvé M. Fullagar pour pouvoir écouter l’imitation enregistrée en 1987.

Peter J. Fullagar a transmis les enregistrements de Ripper, réalisés lorsque le canard avait 4 ans, dans le cadre de cette étude récente.

Le professeur spécialisé dans le comportement animal a utilisé un programme informatique pour confirmer que l’oiseau répétait les bruits de son environnement. Dans certains cas, les sons n’avaient été entendus qu’au cours des premières semaines de la vie.

Lorsque M. Fullagar a effectué les enregistrements, il a délibérément « fait enrager » le canard en s’approchant de sa cage, selon le rapport. Ripper a alors commencé à émettre des vocalises, mais a crié cette insulte au lieu de produire les sons habituels des canards.

Cependant, les capacités vocales de ce canard sont allées encore plus loin. M. Fullagar a pu enregistrer Ripper imitant le bruit d’une porte qui se ferme.

L’analyse des ultrasons a montré que le son était étonnamment similaire à celui produit par la porte à moustiquaire qui se trouvait à côté de l’évier où le canard était installé.

Le « Espèce d’idiot ! » et une séquence où il imite l’ouverture et la fermeture de la porte à moustiquaire ont été enregistrés pendant des manifestations amoureuses de Ripper.

Il émettait ces sons de manière répétitive, comme le « sifflement » qu’il a appris des autres canards, pour attirer une partenaire.

En l’an 2000, un autre cas a été enregistré dans la même réserve naturelle de Tidbinbilla, celui d’un canard mâle imitant le cancanement des canards noirs du Pacifique avec lesquels il cohabitait pendant sa période d’accouplement.

Selon l’étude, ces grands oiseaux aquatiques gris apprennent souvent les sifflements aigus de leurs compagnons plus âgés, mais ceux qui sont en captivité émettent des sons de nature humaine, comme la fermeture des portes, voire même des phrases !

Cela signifie que ces canards australiens apprennent des « phrases » à partir de ce qu’ils ont entendu lorsqu’ils étaient bébés.

Parmi les autres espèces qui apprennent ainsi, citons les perroquets, les perruches, les colibris, certains oiseaux chanteurs, les baleines, les phoques, les chauves-souris, les éléphants et les êtres humains.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ