Des soldats de la Garde nationale américaine relégués au parking maintenant retournés au Capitole

Par Tom Ozimek
24 janvier 2021
Mis à jour: 24 janvier 2021

Des soldats de la Garde nationale qui ont été « relégués » dans un parking, après avoir été invités à quitter certaines parties du Capitole américain, ont depuis été autorisés à y revenir, ont déclaré les responsables.

« Le général de brigade Janeen Birckhead, commandant de la task force d’inauguration, confirme que les troupes sont sorties du garage et sont rentrées dans le bâtiment du Capitole, comme l’a autorisé le commandant de la garde de la police du capitole des États-Unis (USCP), et que les troupes prendront désormais leurs pauses près de l’Emancipation Hall », selon une déclaration au Military Times du major de l’armée de l’air Matthew Murphy, porte-parole du Bureau de la Garde nationale. « Nos troupes iront dans des chambres d’hôtel ou autres logements confortables à la fin de leur quart de travail. »

Après avoir été déployés pour sécuriser la capitale avant l’inauguration du président américain Joe Biden, des milliers de membres de la Garde nationale ont été informés qu’ils ne pouvaient plus accéder à certaines parties du complexe du Capitole américain, notamment à la cafétéria du bureau du Sénat utilisée comme aire de repos, une mesure qui a été signalée pour la première fois par le journal américain Politico.

M. Murphy a déclaré à CBS News que, jeudi vers 15 heures, la police du Capitole américain a demandé que les soldats qui utilisent les couloirs et les aires ouvertes du Capitole pour se reposer pendant leur service soient déplacés.

« Alors que le Congrès est en session et que le trafic piétonnier et les affaires reprennent, la police du Capitole a demandé aux troupes de déplacer leur aire de repos », a déclaré M. Murphy à la chaîne. « Ils ont été temporairement relocalisés dans le garage du Centre judiciaire Thurgood Marshall avec chauffage et WC », a ajouté M. Murphy.

Le garage était chauffé, mais les installations étaient limitées, notamment l’absence de réception Internet, une seule prise électrique et une salle de bain avec deux cabines pour 5 000 soldats, a déclaré à Politico un des membres de la Garde nationale.

« Honnêtement, nous nous sentons trahis », a déclaré le garde au média. « Après que tout s’est déroulé sans heurts, nous avons été jugés inutiles et relégués dans un coin de parking. »

Un soldat de la Garde nationale a déclaré au Military Times : « Nous étions dans le parking du Centre judiciaire Thurgood Marshall et ils nous ont chassés de ce parking pour nous faire marcher sur 800 m jusqu’au parking du bureau du Sénat Hart où on ne peut être vus. »

Les législateurs des deux parties ont condamné le fait de reléguer les Gardes dans des parkings.

Le leader de la majorité au Sénat, Chuck Schumer (Parti démocrate, New York), a dénoncé cette décision, la qualifiant de « scandaleuse ».

Le sénateur Bill Cassidy (Parti républicain, Louisiane) a écrit dans un tweet qu’« il est totalement inacceptable que nos courageux soldats de la Garde nationale soient traités de cette façon. Cela doit être corrigé immédiatement ».

« Nos troupes méritent le plus grand honneur et le plus grand respect pour avoir sécurisé le Capitole et défendu la démocratie cette semaine », a écrit le sénateur Tim Scott (Parti républicain, Caroline du Sud) dans un tweet. « C’est inadmissible et dangereux. »

L’une des législatrices qui avait exprimé son indignation et déclaré que les membres de la Garde nationale pouvaient utiliser son bureau, la sénatrice Tammy Duckworth (Parti démocrate, Illinois), a écrit dans un tweet qu’elle avait été informée que « la police du Capitole s’est excusée auprès des membres de la Garde et qu’ils seront autorisés à rentrer dans le complexe ce soir ».

« Mise à jour : les troupes sont maintenant toutes sorties du garage. Je peux aller dormir maintenant », a-t-elle écrit dans un tweet de suivi.

La police du Capitole américain a déclaré le 21 janvier à ABC que le département a « énormément apprécié le soutien intégral de la Garde nationale américaine qui a aidé à sécuriser le complexe du Capitole avant et pendant la cérémonie d’inauguration. Le département est reconnaissant de leurs services et de notre solide partenariat au cours de cette période ».

Une demande de commentaires envoyée à la police du Capitole américain par Epoch Times est demeurée sans réponse au moment de la publication.

Focus sur la Chine – La réaction choquante du régime chinois au départ de Trump

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ