Des vendeurs de riz toxique sont reconnus coupables à Guangdong, en Chine

Par Frank Yue
11 octobre 2020
Mis à jour: 11 octobre 2020

Récemment, quatre accusés ont été reconnus coupables d’avoir fourni du riz toxique à un entrepôt de stockage rattaché aux réserves de céréales de l’État chinois, selon le site web officiel du tribunal chinois.

Les accusés ont mélangé 2 597 tonnes de riz contenant un excès de cadmium avec des sacs de riz sain avant de les livrer à un endroit situé dans le district de Dongcheng de la ville de Yangjiang, dans la province de Guangdong, au cours des années 2017 et 2018. Ils ont été condamnés à des peines d’un à cinq ans de prison pour avoir enfreint les normes de sécurité alimentaire.

Un chercheur chinois vérifie deux souches de riz génétiquement modifié dans une ferme de la ville de Wuhan, en Chine, le 11 juin 2011. (STR/AFP/Getty Images)

En avril de cette année, un scandale similaire s’est produit impliquant sept sociétés dans la ville de Yiyang, de la province de Hunan. Les autorités ont trouvé dans les greniers locaux environ 99,42 tonnes de riz contenant des niveaux excessifs de cadmium. Elles ont également découvert qu’une partie du riz contaminé avait déjà été sorti des greniers et transformé en nouilles de riz vendues dans la province du Yunnan.

En novembre 2017, du riz toxique a été accidentellement découvert par une équipe de volontaires dans un village de la ville de Jiujiang, de la province du Jiangxi. Étonnamment, l’année suivante, les habitants du village mangeaient encore le riz contaminé, selon les médias.

Les sols pollués sont souvent la cause de la contamination des cultures. Selon un rapport publié par le ministère de la Protection de l’environnement, en date du 17 avril 2014, au moins un cinquième des terres agricoles chinoises étaient polluées par des produits chimiques inorganiques, tels que le cadmium, le nickel et l’arsenic.

Des chercheurs de l’Académie des sciences de Chine ont noté dans un document publié en 2018 que la contamination par des éléments toxiques est grave en Chine. En outre, ils sont difficiles à éliminer, car ils ne peuvent pas se dégrader dans le sol. L’entrée de ces polluants dans la chaîne alimentaire peut présenter des risques pour la santé publique et la sécurité environnementale, ont souligné ces chercheurs.

Selon les alertes lancées par des experts médicaux, la consommation à long terme d’aliments à forte teneur en cadmium peut endommager les reins.

En attendant, des experts affirment que les catastrophes naturelles survenues cette année vont probablement aggraver la crise alimentaire que connaît actuellement la Chine.

Le 7 octobre, le ministère chinois de la Gestion des urgences a confirmé que des inondations, des typhons, des tempêtes de grêle, des sécheresses, des tremblements de terre, des gelées à basse température, des tempêtes de neige et des incendies de forêts et de prairies se sont produits en Chine au cours des trois premiers trimestres de l’année 2020.

Les catastrophes naturelles ont touché au moins 130 millions de personnes, entraînant 578 morts ou disparus, 83 000 maisons détruites et 1,476 million de bâtiments endommagés, selon les autorités.

Cependant, comme les autorités ont l’habitude de dissimuler les informations, les citoyens chinois ont mis en doute cette évaluation du bilan des victimes faite par le régime.

Le Ministère a également déclaré que les catastrophes naturelles ont touché 189,97 millions d’hectares de terres cultivées, dont 25,554 millions n’ont pas eu de récolte du tout.

FOCUS SUR LA CHINE –  Le porte-parole chinois sous le feu des critiques

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ