Un dessin de Kirikou censuré par Facebook pour cause de nudité

Par Léonard Plantain
11 mai 2021
Mis à jour: 11 mai 2021

Vendredi 7 mai, Rachel Khan, une écrivain, a vu sa publication humoristique montrant le personnage de dessin animé Kirikou être censurée et retirée par Facebook.

Vendredi dernier, l’écrivaine Rachel Khan a eu la mauvaise surprise de voir un dessin de Kirikou partagé sur son compte Facebook être censuré par la plateforme quelques minutes après sa mise en ligne. La raison : « Votre publication va à l’encontre de nos Standards de la communauté en matière de nudité ou d’activités sexuelles », a indiqué Facebook.

Sa publication, également postée sur Twitter (sans aucun problème), montrait le personnage du célèbre film d’animation Kirikou, détourné à des fins humoristiques pour rebondir sur une polémique autour du film Blanche Neige, a rapporté BFMTV.

Dans les faits, cette censure suit les « Standards de la communauté«  imposés par Facebook : « Nous limitons l’affichage de scènes de nudité et d’activités sexuelles, car certaines personnes au sein de notre communauté peuvent être sensibles à ce type de contenu. Nous supprimons par défaut les images de nature sexuelle pour empêcher le partage de contenus montrant des actes non consentis ou des mineurs. »

Cependant, le site indique également : « Les restrictions sur l’affichage d’activité sexuelle s’appliquent également au contenu créé numériquement, sauf si le contenu est publié à des fins pédagogiques, humoristiques ou satiriques. »

De plus, après plusieurs polémiques liées à ses erreurs de modération, Facebook a finalement ajouté que des scènes de nudité pouvaient quand même être partagés dans certains cas, « notamment dans le cadre d’une protestation, pour sensibiliser à une cause, ou à des fins pédagogiques ou sanitaires. Nous autorisons également les photos de peintures, sculptures et autres œuvres d’art illustrant des personnages nus ». Mais visiblement, pour Kirikou ça n’est pas passé.

Pour le moment, il est impossible de savoir si Facebook a supprimé la publication de Rachel Khan par erreur ou si le dessin mettant en scène Kirikou n’est pas considéré comme une œuvre d’art par ses équipes. Lorsqu’une décision de censure est prise, Facebook ne précise pas à l’utilisateur si c’est un humain ou un algorithme qui en est à l’origine.

De son côté, Rachel Khan a ironisé : « Facebook n’arrive pas à contrôler les publications de terroristes, mais y arrive très bien pour Kirikou. » Avant de conclure : « Je voulais simplement faire un trait d’humour et je me retrouve cancelée par le réseau social. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ