Deux papas ont traversé la France à vélo pour leurs fils décédés du cancer et sensibiliser le public

Par Nathalie Dieul
11 juin 2021
Mis à jour: 11 juin 2021

Frédéric Colomb et Mickaël Chanoyan viennent de parcourir 1 600 kilomètres à vélo, de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) à Grasse (Alpes-Maritimes), pour leurs fils décédés du cancer à l’âge de 18 et 15 ans. Ils sont arrivés à destination ce jeudi 10 juin, après une tournée de sensibilisation qui leur a permis de récolter 10 000 euros.

Léo et Pierrot se sont liés d’amitié en 2016 après leur rencontre au service d’oncologie pédiatrique de l’hôpital de l’Archet à Nice, où ils recevaient des traitements pour un cancer. Par la même occasion, leurs familles ont aussi fait connaissance.

« Nous vivions la même chose, les traitements se sont faits ensemble », explique Delphine Chanoyan, la mère de Léo, à France 3. « Fred et Mickaël avaient promis aux garçons de faire cette traversée à vélo ensemble. » Les deux papas ont tenu leur promesse, mais « avec nos deux anges à leurs côtés. » Les garçons sont tous les deux décédés en 2017.

Partis le 22 mai de Saint-Malo, ils sont arrivés à Nice le 10 juin après avoir fait des étapes dans plusieurs hôpitaux comme ceux de Nantes, Bordeaux, Agen, Toulouse et Marseille, où ils ont rencontré des spécialistes et distribué des petites peluches réconfortantes à l’effigie de leur association.

« On a visité un centre de recherche en cancérologie, et ce qui en ressort c’est qu’il y a trop peu de financements pour la recherche, la plupart des financements sont associatifs et c’est beaucoup trop faible », raconte Mickaël au micro de France Bleu. « Aujourd’hu, les laboratoires pharmaceutiques n’investissent pas dans la recherche parce que ce n’est pas assez attractif et rentable. »

Les parents des deux adolescents ont créé l’association Léo, dans le but d’aider les parents d’enfants malades, en particulier financièrement pour leur permettre de rester auprès de leurs enfants, ainsi que pour collecter des fonds pour la recherche sur les cancers pédiatriques. Le périple à vélo leur a permis de récolter 10 000 euros.

À l’arrivée à Nice, le périple en hommage aux deux adolescents a fait un arrêt à l’hôpital L’Archet, là où la nouvelle de la maladie de Pierrot et de Léo leur a été annoncée. Ils y ont reçu un accueil chaleureux de la part du personnel soignant ainsi que du maire de Nice, Christian Estrosi. Les cyclistes ont ensuite achevé leur aventure à Grasse, au domicile de Pierrot, où un olivier a été planté en sa mémoire.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ