Un fermier grec découvre une tombe de 3400 ans cachée sous son oliveraie

Par Robert Jay Watson
12 août 2019 Mis à jour: 12 août 2019

L’histoire est juste sous nos pieds. C’est particulièrement vrai en Grèce, où la civilisation remonte à des milliers d’années.

Des objets inestimables qui racontent l’histoire de l’humanité d’il y a longtemps se trouvent souvent dans les endroits les plus étranges, juste à côté de l’endroit où nous menons nos activités quotidiennes.

Alors que l’on pense généralement à des archéologues de style « Indiana Jones » à la recherche pendant des années d’un seul vestige du passé, un cas récent sur l’île grecque de Crète a montré à quel point une découverte peut être surprenante. Tout a commencé lorsqu’un agriculteur a reculé sa voiture jusqu’à un vieil olivier. Bientôt, le sol a commencé à s’effondrer et il a dû s’éloigner à la hâte avant que son pneu arrière ne s’enfonce sous la surface.

Ce qu’il a trouvé n’était pas du sable mouvant, mais un véritable trou qui s’était ouvert dans le sol. Quand il a regardé à l’intérieur, ce qu’il a vu l’a émerveillé et a demandé à des fonctionnaires du département des antiquités de la Grèce à venir enquêter. C’était une chambre souterraine de presque 1,2 mètre et plus de 2,4 mètres de profondeur. Les artefacts à l’intérieur dataient entre 3200 et 3400 ans.

Ce qui se trouvait à l’intérieur de la chambre était un tombeau intact depuis des milliers d’années, avec des cercueils, des amphores (d’iconiques pots grecs utilisés pour l’entreposage), mais le plus spectaculaire c’étaient les squelettes de deux hommes. Placés accroupis à l’intérieur de leurs cercueils, les squelettes étaient relativement de bonne qualité, un fait incroyable compte tenu de leur âge.

D’où viennent ces hommes ? Comme l’a écrit l’archéologue Kristina Killgrove dans Forbes, « parce que la poterie est de haute qualité, il est possible que ces personnes aient été des individus de haut statut ». On pense qu’ils viennent de Minoa, une ancienne civilisation méditerranéenne des îles de la mer Égée, à Corfou et en Sicile, qui a développé un haut niveau de vie et de réalisations artistiques. Le centre de la civilisation minoenne en Crète se trouvait au palais de Knossos, qui fut le premier endroit au monde à avoir l’eau courante, des toilettes et des baignoires.

L’époque où les hommes trouvés dans le tombeau ont vécu est généralement acceptée comme étant le déclin de la civilisation minoenne. Selon Mme Killgrove, « on pense que des catastrophes climatiques telles que l’éruption du volcan Thera et un tremblement de terre majeur qui a provoqué un tsunami massif ont affaibli la civilisation minoenne et permis aux étrangers de détruire les palais ».

Quant à ces hommes, il semble qu’ils aient été assez bien enterrés avec autour d’eux des poteries de bonne qualité, signe de richesse, et des tombes solidement construites qui ont résisté à l’épreuve du temps. Selon les autorités grecques des antiquités, la tombe a d’abord été creusée dans le calcaire. « L’accès au tombeau se faisait par une tranchée verticale, tandis que l’entrée était scellée par une maçonnerie de pierre. »

Qu’est-ce qui a provoqué l’ouverture du trou menant au tombeau ? Le sol calcaire de la région est très solide, mais peut être dissous par une exposition prolongée à l’eau. Il semble que dans ce cas un tuyau d’arrosage souterrain pour les oliviers environnants a produit assez d’eau pour traverser la roche. La prochaine fois que vous verrez un trou dans le sol, jetez un coup d’œil. On ne sait jamais ce qu’on peut trouver !

RECOMMANDÉ