L’avocat de Didier Raoult assigne l’Agence nationale de sécurité du médicament devant les tribunaux

Par Léonard Plantain
1 novembre 2020
Mis à jour: 1 novembre 2020

Jeudi 29 octobre, le professeur Didier Raoult et l’IHU ont mandaté l’avocat Di Vizio pour contester le refus de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) d’autoriser l’usage de l’hydroxychloroquine contre la Covid-19.

Souhaitant contester le refus de l’ANSM d’autoriser plus largement l’usage de l’hydroxychloroquine, le professeur Didier Raoult et l’IHU (l’Institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses de Marseille), ont mandaté l’avocat Di Vizio qui a envoyé une requête en annulation ce jeudi au Conseil d’État.

Une plainte a également été déposée au pénal ce vendredi, contre l’agence et son directeur Dominique Martin, pour mise en danger de la vie d’autrui, relate France Soir.

Selon l’IHU, depuis le début de la pandémie, le professeur Raoult a soigné plus de 4 000 patients avec la bithérapie hydroxychloroquine + azithromycine, complétée de zinc. Le professeur a également été promoteur de l’approche « Identifier, Tester, Isoler, Traiter » qui a valu à l’IHU d’obtenir le taux de mortalité le plus bas de France.

Aussi, plusieurs des études promues par l’IHU et ses professeurs n’ont pas reçu le même degré d’attention dans les médias, voire ont reçu des attaques de certains confrères, car selon eux, ces études ne respectaient pas la méthodologie habituelle. Un point sur lequel le professeur Raoult se défend en expliquant que dans le cadre d’une épidémie, il faut s’atteler à traiter tout le monde et sans utiliser de placebo.

Le professeur Raoult reproche également aux autorités sanitaires de ne pas avoir réservé le même traitement à l’hydroxychloroquine qu’au remdésivir de Gilead, et d’avoir favorisé ce dernier, alors qu’il s’agit d’un produit toxique et inefficace.

Il estime ainsi que de nombreux liens et possibles conflits d’intérêts entre les autorités sanitaires, certains médecins et Gilead, seront au centre des investigations que ne manquera pas de diligenter le juge au pénal.

FOCUS SUR LA CHINE – Corruption : 390 000 fonctionnaires sanctionnés



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ