Quand la discipline devient beauté

Quand la discipline devient beauté

Roxanne Lapointe et Pierre-André Charrette au spectacle de Shen Yun au Grand Théâtre de Québec, le 4 janvier 2017 (NTD TV)

5 janvier 2017

« J’aime vraiment les couleurs, les costumes […] la danse, je trouve ça formidable, très beau. »

« J’ai trouvé ça explosif. Je m’attendais à ce que ça bouge énormément parce que c’est basé souvent sur les arts martiaux, alors c’est quelque chose qui m’a attiré. »

« Je suis très satisfait, c’est plaisant, c’est très agréable, oui j’adore. »

« J’ai toujours pensé que [le peuple chinois] était bien discipliné, qu’il faisait bien les choses, [qu’il était] très strict. [Ce soir], je dirais qu’ils se surpassaient. »

– Roxanne Lapointe et Pierre-André Charrette

Grand Théâtre, Québec, Canada
Shen Yun World Company
4  janvier 2017

Shen Yun : l’ingrédient « thérapeutique » d’un instructeur en chef

L’instructeur en chef Jean-François April dit que le spectacle nous rappelle la présence de belles choses dans ce monde. (Mathieu Côté-Desjardins, Epoch Times)

« On vit dans un monde où les célébrités se complaisent dans la vulgarité et se vautrent dans les scandales alors qu’ils devraient montrer l’exemple. Puis on vient ici pour voir un spectacle [de danse classique chinoise] […] qui nous rappelle qu’il y a des choses encore belles dans ce monde. C’est une petite thérapie de venir voir ça. »

« C’est rare de voir autant de belles personnes ensemble autant les garçons que les demoiselles. C’est du monde extraordinairement beau. »

« La vérité, la compassion et la tolérance : j’intègre ça dans ma vie personnelle. C’est un truc que j’ai découvert l’an passé [en venant voir le spectacle Shen Yun]. J’avais étudié un peu le taoïsme et le confucianisme, ces trois valeurs-là j’essaie de les intégrer dans ma vie quotidienne. […] J’ai une plus grande ouverture sur le monde, je me suis amélioré dans mon travail, je cherche toujours à m’améliorer, à être le meilleur possible et à toujours apprendre du nouveau chaque jour. »

– Jean François April, instructeur en chef

Grand Théâtre, Québec, Canada
Shen Yun World Company
4 janvier 2017

Un pharmacien propriétaire transporté de multiples manières par Shen Yun

Gaétan Jacques qualifie le spectacle de « fantastique et féerique ». (Weiya Yang, Epoch Times)

« Je trouve ça très beau, lumineux […] C’est un peu comme des contes, c’est un peu fantastique et féerique. »

« Ça nous transporte dans différentes gammes d’émotions […] ça nous guérit de nos problèmes quotidiens. Ça nous transporte dans un autre monde, dans plusieurs époques, plusieurs sections des gens de la Chine et plusieurs personnages. Tout ça, c’est magique. »

« On vibre, on sent que certaines portions nous font plus vibrer […] ça nous transporte. »

– Gaétan Jacques, pharmacien propriétaire

Grand Théâtre, Québec, Canada
Shen Yun World Company
4 janvier 2017

Une jeune pianiste découvre une ancienne civilisation

Satenik Zhorabyan et Adam Girouard au spectacle de Shen Yun du Grand Théâtre de Québec, le 4 janvier 2017 (Frédérique Binette, Epoch Times)

« Lorsque j’ai vu que Shen Yun venait à Québec j’ai saisi l’occasion. »

« Je trouve que ça nous apprend beaucoup sur la culture chinoise. On connaît beaucoup la révolution communiste, mais ce qui se passait avant, c’est moins connu, c’est donc super intéressant. »

« Ça nous ouvre les yeux sur une autre civilisation, une autre perspective qu’on ne voit pas souvent et qui est intéressante à voir. »

« Moi, c’est sûr que la musique, ça me rejoint beaucoup, car j’ai un passé dans la musique classique. L’aspect musical vient me chercher autant que la couleur, la danse et les costumes – qui sont superbes d’ailleurs. D’ailleurs, une histoire sans musique, ce n’est pas une histoire. »

– Satenik Zhorabyan, pianiste

Grand Théâtre, Québec, Canada
Shen Yun World Company
4  janvier 2017

Shen Yun : synonyme de ressourcement

Mme Gagné, intervenante auprès d’une clientèle immigrante, a touché de très près à la magie durant le spectacle de Shen Yun ce soir au Grand Théâtre de Québec. (Mathieu Côté-Desjardins, Epoch Times)

« Ça m’a permis de vivre une expérience comme durant l’enfance, quand on va voir des spectacles et qu’on reste là, ébloui, émerveillé, c’était vraiment très très magique pour moi. »

« Ça m’a beaucoup plus de voir la vie traditionnelle mongole avec les yourtes à l’arrière, même chose pour le Tibet, tous des endroits qui m’attirent. […] ça m’a vraiment fait un gros velours sur mon cœur. »

« Je vais dire à ma mère que ça pourrait lui faire un petit voyage de ressourcement de venir voir Shen Yun. »

– Mme Gagné, intervenante auprès d’une clientèle immigrante

Grand Théâtre, Québec, Canada
Shen Yun World Company
4 janvier 2017