Disney fait face au boycott de Mulan après que l’actrice principale s’est prononcée en faveur des autorités de Hong Kong

Par Tiffany Meier
17 août 2019 Mis à jour: 17 août 2019

Le prochain remake en film de Mulan par Disney est confronté à des réactions très vives après que l’actrice principale a exprimé son soutien pour l’usage de la force par la police de la ville de Hong Kong contre les manifestants pro-démocratie.

« Je soutiens la police de Hong Kong. Vous pouvez tous m’attaquer maintenant. Quel dommage pour Hong Kong », a déclaré Crystal Liu Yifei, l’actrice principale d’origine chinoise du remake de Mulan, sur Weibo, la plateforme de médias sociaux chinoise similaire à Twitter.

Liu a immédiatement fait face à une réaction négative via les médias sociaux, avec #BoycottMulan devenant un sujet à la mode dans le monde entier.

#BoycottMulan est même devenu un moment Twitter.

Dans les commentaires, les gens ont fait appel à tous pour se lever contre le soutien de Liu à la brutalité policière alors qu’elle est une citoyenne américaine naturalisée.

Une personne a écrit : « Liu est une citoyenne américaine naturalisée. C’est sympa, dans un pays libre, elle se moque des gens qui luttent pour la démocratie. »

« Elle vit en Amérique, sa famille est en Amérique, c’est une citoyenne qui jouit de la protection et des privilèges de tout Américain. Cela inclut la liberté d’expression. Si elle le voulait, elle pourrait être une voix puissante pour la justice, mais au lieu de cela, elle soutient cette brutalité », a écrit une autre personne sur Twitter, ajoutant le hashtag #boycottMulan.

D’autres ont incorporé des gifs de l’original Disney animé Mulan dans leurs tweets.

Un autre a écrit : « L’actrice Mulan a déclaré – Je soutiens la police de Hong Kong (brutalité), attaquez-moi maintenant – Ok, faisons-le via #boycottMulan », en ajoutant un gif du petit dragon de Mulan, Mushu, sur lequel on peut lire : « déshonneur. »

« Elle vit dans un pays où la liberté d’expression est garantie, mais elle soutient le communisme et la brutalité de la police… #BoycottMulan » a écrit une autre personne sur Twitter.

D’autres espèrent que le remake, qui devrait en 2020, se fera avec un meilleur casting.

« Comme son action va à l’encontre de la mission de Disney de répandre l’espoir et la positivité, j’espère sincèrement que Disney reconsidérera le choix du casting et donnera au monde le Mulan que nous méritons. #BoycottMulan. »

L’annonce de Liu fait suite aux protestations en faveur de la démocratie à Hong Kong qui ont commencé il y a deux mois, en opposition à un projet de loi d’extradition qui permettrait le transfert de personnes vers la Chine continentale pour y être jugées. Depuis lors, les protestations se sont transformées en appels plus larges en faveur de la démocratie et d’une enquête sur les brutalités policières.

L’escalade récente de la violence au cours des manifestations comprend les tirs de gaz lacrymogènes de la police à l’intérieur d’une station de métro, l’utilisation de matraques, de gaz poivré et de balles en caoutchouc sur les manifestants à bout portant. Les actions de la police ont suscité une condamnation généralisée de la part des responsables occidentaux et des organismes internationaux.

La journaliste d’Epoch Times Eva Fu a contribué à cet article.

De The Epoch Times

RECOMMANDÉ