Massacre de Tiananmen : dissolution militaire

19 janvier 2016
Mis à jour: 12 février 2016

Le 27ème corps de l’Armée populaire de libération a cours depuis que le Parti communiste s’est emparé de la Chine. Il a été l’une des premières unités à combattre l’ONU pendant la guerre de Corée. Plus tard, le même régiment est devenu tristement célèbre pour avoir pris part au massacre sur la place Tiananmen.

Un quart de siècle après l’évènement de Tiananmen, le 27ème corps d’armée n’est plus. Le 27 décembre dernier, ce corps d’armée a été réorganisé : il est devenu une division, relocalisée dans une caserne située dans une banlieue de Taiyuan, dans la province Shandong (Chine de l’est). Cette information a été rapportée par Ming Pao, un média bien connu à Hong Kong.

La dissolution du 27ème corps d’armée est dans la droite ligne d’un vaste plan de restructuration et modernisation de l’armée, initié par l’actuel dirigeant chinois Xi Jinping. L’ensemble des 18 groupes d’armée, qui comptent entre 45.000 et 60.000 forces, seraient concernés par cette réorganisation.

Lors d’un important défilé militaire en septembre dernier, Xi Jinping a d’abord fait allusion à des réformes militaires de grande envergure. Il a alors annoncé la suppression de quelque 300.000 troupes au sein de l’Armée populaire de libération. Il a ensuite défini un vaste plan de réformes, qui s’étend jusqu’à fin novembre 2020. Le journal de l’APL a averti début décembre que les officiers militaires de haut rang pourraient tout aussi bien être gardés qu’être renvoyés de l’armée.

Le 27ème corps d’armée n’échappera pas à la règle. Certains éléments de ce corps d’armée ont fait partie de la Huitième armée de route, qui était la principale force militaire du Parti communiste à combattre sous la seconde guerre mondiale. En 1946, cette entité a été réformée en ce qui est devenu la Neuvième colonne de la discipline militaire de la Chine orientale, pour se transformer en 27ème corps d’armée en février 1949.

Cette unité militaire a participé à plusieurs affrontements clés contre le Généralissime Chiang Kai-shek des forces républicaines, avant la prise de pouvoir du communisme en Chine. Plus tard, elle a été activé pendant la guerre de Corée. Pourtant, ces faits ne sont pas une référence du grand public, car cette unité n’est pas du tout reconnue pour sa valeur sur le champ de bataille. Au lieu de cela, le 27ème corps d’armée est devenu tristement célèbre pour avoir commis des atrocités sur la place Tiananmen le 4 juin 1989.

Selon des témoins oculaires, les soldats et les troupes de cette unité ont été les plus actives pour tirer sur les étudiants et les habitants de Pékin en ce jour funeste.

Des documents diplomatiques rendus publics parlent de témoignages similaires. Un télégramme de l’ambassade des États-Unis à Pékin envoyé à Washington précise que « les soldats des autres unités » étaient « écrasés » par les tanks et les véhicules de combat. Les unités étaient stationnées dans les environs avant « d’entrer dans Pékin (…) sans autorisation mais sur la lancée de l’attaquant qu’est le 27ème corps d’armée », détaille une brève envoyée au Secrétaire d’État le 6 juin.

Version originale : Army Group Involved in Tiananmen Square Massacre Disbanded

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ