Donald Trump devrait recourir à un tribunal militaire pour enquêter sur l’ingérence étrangère dans les élections, selon un ancien candidat au Sénat

Par Cathy Zhang
30 décembre 2020
Mis à jour: 30 décembre 2020

Bill Bledsoe, ancien candidat aux élections sénatoriales de Caroline du Sud, a demandé au président Donald Trump d’ordonner la création d’un tribunal militaire pour enquêter sur les tentatives d’une puissance étrangère de truquer l’élection présidentielle. Il a ajouté qu’il pensait que le prochain rapport des services de renseignement sur les menaces étrangères pour l’élection de cette année révélera des preuves de l’ingérence du Parti communiste chinois (PCC).

M. Bledsoe, qui est également vice-président du Parti de la Constitution de Caroline du Sud, a déclaré dans une récente interview à Epoch Times qu’il ne pensait pas que les tribunaux ou le corps législatif allaient faire quoi que ce soit pour enquêter sur les allégations de fraude électorale.

« Nous n’avons donc vraiment qu’une seule option, à ce que je vois », a déclaré M. Bledsoe. « Le président Trump, s’il veut sauver notre pays, va devoir utiliser […] les juridictions militaires, les tribunaux militaires.

« Le président Trump est le seul à avoir le courage de le faire, de tout faire. »

Les tribunaux militaires, bien que rares, peuvent être établis par ordonnance présidentielle pour juger les membres d’une force ennemie en temps de guerre.

M. Bledsoe a qualifié les efforts présumés du PCC pour interférer avec les élections américaines d’attaque contre l’Amérique. « C’est une guerre où il n’y aura pas de balles. C’est une guerre électronique », a-t-il déclaré.

Il a déclaré que la mise en place d’un tribunal militaire serait différente de la déclaration de la loi martiale, que le président américain Donald Trump a rejetée, ou de l’invocation de la loi sur l’insurrection, qui a été rejetée par la conseillère juridique de M. Trump.

M. Bledsoe a ajouté qu’il pensait que le prochain rapport du directeur du renseignement national (DNI), John Ratcliffe, détaillera les efforts du PCC pour influencer les élections.

Le rapport était initialement prévu pour le 18 décembre, mais il a été retardé parce que la communauté du renseignement a reçu de nouvelles informations pertinentes depuis l’élection et le fait qu’un « certain nombre d’agences n’ont pas fini de se coordonner sur le dossier », selon le bureau du DNI. Il devrait maintenant être publié le mois prochain.

Le rapport du DNI montrerait une ingérence de la Chine, de l’Iran et de la Russie, selon Catherine Herridge, correspondante d’enquête de CBS News, citant les commentaires de John Ratcliffe à la rédaction.

La semaine dernière, M. Trump a lancé l’idée de nommer un conseiller spécial pour enquêter sur les allégations de fraude électorale, une première, qu’il a personnellement suggérée sur Twitter.

« Après avoir vu la fraude électorale massive lors de l’élection présidentielle de 2020, je suis en désaccord avec quiconque pense qu’un conseiller spécial fort, rapide et juste n’est pas nécessaire, IMMÉDIATEMENT », a déclaré M. Trump dans un message Twitter du 23 décembre.

« C’est l’élection la plus corrompue de l’histoire de notre pays, et elle doit être examinée de près », a-t-il ajouté.

La campagne Trump a allégué une fraude électorale généralisée et a prétendu que l’avance du candidat du Parti démocrate Joe Biden était le résultat d’une « conspiration nationale » orchestrée par les démocrates. L’avocat personnel de M. Trump, Rudy Giuliani, qui dirige les efforts pour contester les résultats de l’élection, a déclaré qu’il disposait d’au moins 1 000 déclarations sous serment de citoyens alléguant des actes répréhensibles, ce qui est « suffisant pour renverser n’importe quelle élection ».

Élections américaines – Veto de Trump contre le projet de loi sur la défense


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ