Donald Trump ne démissionne pas, « il ne quitte pas du tout la scène publique » selon le député Matt Gaetz

Par Zachary Stieber
12 janvier 2021
Mis à jour: 12 janvier 2021

Le président américain Donald Trump n’a pas l’intention de démissionner et reste le républicain le plus puissant et le plus influent, a déclaré le député Matt Gaetz (Parti républicain, Floride) le soir du 10 janvier.

« Je me suis entretenu avec le président Trump aujourd’hui. Il ne démissionne pas, et il ne quitte pas du tout la scène publique. Donald J. Trump reste le leader inspirant d’un mouvement patriotique et apprécié. Des gens qui croient que les meilleurs jours de l’Amérique peuvent encore être à venir, des gens qui soutiennent l’application de la loi, et qui doivent se tenir ensemble et lutter contre un programme radical de gauche, ce que Joe Biden semble avoir l’intention de mettre en place par un contrôle unifié sur le gouvernement, avec la Chambre et le Sénat », a déclaré M. Gaetz lors de l’émission Fox Report Weekend.

[epoch_social_embed]

[/epoch_social_embed]

« Le président Trump continue d’être le plus puissant, le républicain le plus influent de la planète Terre. Je m’attends à ce qu’il quitte la Maison-Blanche dans quelques jours, lorsque son mandat sera légalement terminé, mais qu’il continue à peser sur des questions importantes pour les dizaines de millions d’Américains qui ont voté pour lui, qui estiment que le processus électoral que nous avons vécu en 2020 mérite encore d’être examiné de plus près et qui s’attendent à ce qu’il y ait encore un groupe de personnes qui se battent pour le programme ‘America First’. »

Les démocrates ainsi que plusieurs républicains ont appelé Donald Trump à démissionner. Certains font pression sur le vice-président Mike Pence et le cabinet pour qu’il révoque Donald Trump via le 25e amendement, bien qu’une source proche de Mike Pence ait dit à Epoch Times qu’il ne soutenait pas cette proposition.

Les démocrates de la Chambre des représentants prévoient de demander la destitution de Donald Trump. Le 10 janvier, la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi (Parti démocrate, Californie), a informé ses collègues que le Parti allait lancer un vote pour une procédure de destitution.

Le président américain Donald Trump s’exprime lors du rassemblement « Halte à la fraude » à Washington, le 6 janvier 2021. (Tasos Katopodis/Getty Images)
La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi (Parti démocrate, Californie), dans un couloir du Capitole américain à Washington, le 8 janvier 2021. (Alex Wong/Getty Images)

Matt Gaetz a estimé que la mise en accusation serait inutile et source de division, notant qu’il ne reste que 9 jours au mandat de Trump.

« Cela n’est fait que parce que les démocrates veulent garder l’attention sur le président Trump », a déclaré M. Gaetz. « On pourrait penser qu’avec seulement 9 ou 10 jours restants à la présidence de Trump pour ce mandat, les démocrates seraient impatients de se concentrer sur ce que Joe Biden va apporter au pays, ses choix passionnants pour le Cabinet. Mais, voyez-vous, ils doivent continuer à maintenir une coalition très fragile en se concentrant sur le président Trump. »

Donald Trump a des supporteurs au Congrès, mais il est critiqué par un nombre croissant de républicains. Le 10 janvier, le sénateur Pat Toomey a déclaré que le président avait commis des « délits pouvant le destituer », et d’autres législateurs du GOP (Parti républicain, surnommé le Grand Old Party) ont critiqué ses actions et ses paroles la semaine dernière.

Mais le 11 janvier, le député James Comer (Parti républicain, Kentucky) a déclaré que les actions politiques de Trump « sont l’avenir du Parti républicain ».

« Je crois que nous devons devenir davantage un parti de cols bleus, davantage un parti de travailleurs. Nous devons continuer à embrasser nos valeurs conservatrices, en particulier nos valeurs sociales conservatrices. Mais nous devons être un parti d’unité, nous devons être un parti inclusif, nous devons attirer plus de minorités vers le Parti républicain, et si nous voulons nous développer, nous devons être un parti de grande envergure », a déclaré M. Comer.

« Mais en accord avec notre idéologie conservatrice et en essayant d’aider les travailleurs américains, les Américains oubliés. La base de Donald Trump est l’avenir du Parti républicain. »

Focus sur la Chine – Le vaccin chinois a 73 effets secondaires


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ