Donald Trump qualifie Emmanuel Macron de « Premier ministre »

Par Epoch Times avec AFP
18 octobre 2020
Mis à jour: 18 octobre 2020

Le président américain Donald Trump, qui se moque régulièrement des gaffes supposées de son rival Joe Biden, s’est à son tour illustré samedi par une erreur en rétrogradant son homologue français Emmanuel Macron au rang de « Premier ministre ».

Lors d’un meeting de campagne dans l’Etat du Michigan, le président américain, en campagne pour sa réélection, a fait l’erreur en soulignant les réalisations menées durant son mandat.

Après avoir évoqué l’ancien accord de libre-échange avec le Canada et le Mexique, renégocié depuis par ses soins, M. Trump a ensuite donné son avis sur l’accord pour le climat de Paris, dont les Etats-Unis se sont retirés après son élection en 2016.

« Vous savez ce que j’ai également arrêté? L’accord sur l’environnement de Paris. J’aime beaucoup le Premier ministre Macron mais je lui ai demandé comment l’accord avançait, ils n’y arrivent pas vraiment », a déclaré le candidat républicain. (A noter que que les pays européens, le dirigeant peut être un premier Ministre (Royaume-Uni) ou un premier Chancelier (Allemagne), ndr.)

« Je vous ai fait économiser des billions de dollars, personne d’autre ne l’aurait fait. J’ai dit que c’était un désastre, ils voulaient grosso modo prendre notre richesse », a-t-il ajouté.

Le président américain et son homologue français ont noué une relation proche peu après l’élection de M. Macron même si les deux hommes s’opposent depuis sur le plan des idées, le premier défendant une vision patriotique de la politique américaine, le second une vision progressiste/mondialiste de la politique française.

FOCUS SUR LA CHINE – Xi Jinping visite ses troupes et les prépare au combat

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ