Dong Feng et la forêt d’abricotiers

26 mai 2017 Mis à jour: 19 juillet 2017

En Chine, les personnels de santé sont souvent surnommés «les personnes de la forêt d’abricotiers»: ce terme provient originellement d’un médecin très connu de la médecine traditionnelle chinoise appelé Dong Feng, ayant vécu sous la dynastie des Han orientaux et des Trois Royaumes.

Dong Feng, aussi appelé Jun Yi, est né à Fujian. À cette période, Dong Feng et deux autres médecins très connus, Zhang Zhong Jing et Hua Tuo, étaient appelés les «trois médecins miracle». À une époque, Dong Feng pratiquait la médecine dans la montagne Lu et de là, des histoires légendaires se sont répandues rapidement.

«Ramener un mort à la vie» est l’une de ces histoires célèbres. Lorsque Dong Feng est arrivé à la maison d’un fonctionnaire qui avait été empoisonné, il le trouva alité, respirant difficilement depuis trois jours.

Dong Feng et la forêt d’abricotiers. (Jessica Chang)

Sa famille était dans l’attente de l’annonce de sa mort. Dong Feng prit alors le pouls du fonctionnaire. Il remarqua qu’il était extrêmement faible. Avec un peu d’eau chaude, il fit glisser trois pilules à base d’herbe dans l’œsophage du malade et lui massa le corps.

Au bout d’un moment, l’entourage s’aperçut que le corps du malade bougeait à nouveau et que ses joues se coloraient légèrement. Après quelques jours de traitement, il recouvra petit à petit la santé, à la plus grande joie de sa famille.

L’histoire se répandit rapidement et on parle depuis de«ramener un mort à la vie».

Une autre histoire à propos des pratiques médicales de Dong Feng a été rapportée dans le chapitre 12 des Légendes des êtres surnaturels.

Dong Feng vivait dans les montagnes et ne pratiquait pas l’agriculture. Au cours de la journée, il traitait les patients sans réclamer de rémunération. Quand il avait soigné des personnes atteintes de maladies graves, il leur demandait de planter cinq abricotiers. Quand il traitait des personnes présentant des maladies courantes, il leur demandait de planter un seul arbre.

De nombreux patients venaient le consulter et il était occupé tout au long de la journée. Après plusieurs années, ces arbres devinrent une forêt. Dans la forêt, vivaient en harmonie de nombreux oiseaux ainsi que d’autres animaux.

Dong Feng construisit un entrepôt. Il posa une pancarte précisant au public: «Ceux qui veulent acheter des abricots n’ont pas à me le demander. Il leur suffit de laisser un kilogramme de riz en échange d’un kilogramme d’abricots».

Parfois, des personnes avares souhaitaient donner moins de riz et prendre davantage d’abricots. À chaque fois que cela se produisait, un tigre surgissait de la forêt en rugissant pour les chasser.

Terrorisées, ces personnes se dépêchaient de laisser quelques abricots sur le bas-côté du chemin. Curieusement, lorsqu’elles arrivaient à leur domicile et pesaient les abricots restants, elles constataient que la quantité d’abricots était exactement égale à celle du riz qu’elles avaient laissée.

Quand les personnes dérobaient les abricots sans laisser de contrepartie, le tigre les prenait en chasse jusqu’à leur maison. Les voleurs étaient si effrayés qu’ils retournaient les abricots et présentaient leurs excuses. Alors le tigre leur pardonnait.

Le riz échangé contre les abricots était utilisé pour aider les patients qui rencontraient des difficultés financières. La forêt d’abricotiers de Dong Feng sauva de nombreuses vies.

C’est ainsi que «la forêt d’abricotiers désigna la communauté médicale». La fleur d’abricotier est aussi considérée comme «la fleur de la médecine traditionnelle chinoise».

RECOMMANDÉ