Dordogne : elle tente de rattraper un chien sur une voie ferrée et meurt après avoir été percutée par un train

Par Séraphin Parmentier
26 juin 2020
Mis à jour: 26 juin 2020

Heurtée à la tête et projetée à une dizaine de mètres, la victime n’a pas pu être ranimée par les secours.

Les faits ont eu lieu le jeudi 25 juin en garde de Gardonne, une commune d’environ 1500 habitants située à une dizaine de kilomètres de Bergerac.

Vers 19 h, une femme de 42 ans a été percutée par un Train express régional (TER) assurant la liaison entre Bordeaux et Bergerac en tentant de rattraper l’un des deux chiens qu’un de ses amis lui avait confiés dans la journée.

L’accident s’est produit au niveau de la maison du garde-barrière, à côté du passage à niveau, où la quadragénaire résidait. L’animal s’était échappé alors que son maître venait le récupérer.

Selon Pascal Delteil, le maire de Gardonne, les barrières du passage à niveau étaient baissées au moment des faits et la victime a été fauchée lorsque le train a redémarré.

« Les barrières étaient bien baissées et les feux de passage à niveau étaient bien en action. Le train repartait de la gare de Gardonne et le passage à niveau se trouve à environ 300 mètres », a expliqué l’édile.

Touchée à la tête, la quadragénaire a été projetée à une dizaine de mètres. Elle se trouvait en état d’arrêt cardio-respiratoire au moment de l’arrivée des secours. Malgré les soins qui lui ont été prodigués, elle est décédée sur place.

D’après France Bleu, 23 passagers voyageaient dans le TER en plus du conducteur et du contrôleur de la SNCF. Les personnes présentes à bord du train n’ont pas été blessées.

Le TER est resté immobilisé pendant plus de deux heures et la circulation entre Bordeaux et Bergerac a été suspendue.

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ