Dordogne : six nouveaux cygnes retrouvés morts dans le canal de Lalinde

Par Léonard Plantain
15 octobre 2020
Mis à jour: 15 octobre 2020

Alors que 4 cadavres de cygnes avaient déjà été découverts depuis jeudi dernier à Bergerac et dans le canal de Lalinde (Dordogne), c’est maintenant 6 nouveaux cygnes qui viennent d’être retrouvés morts dans ce même canal.

Un triste constat qui n’a pas encore d’explication : 6 autres cygnes morts ont été retrouvés entre dimanche et mardi 13 octobre, pour un total de 10 cygnes morts depuis jeudi 8 octobre. Le dernier corps a été découvert le long du canal de Lalinde, à l’est de Bergerac, par un promeneur qui a prévenu les services de la mairie afin de procéder au repêchage du volatile, relate France Bleu.

Depuis, des analyses sont menées par les services vétérinaires du département, mais également par l’école vétérinaire de Lyon. Selon Frédéric Piron, le directeur de la Cohésion sociale et de la Protection des populations, et d’après les premières analyses, « il n’y a pas de traces de grippe aviaire ». De son côté, l’école vétérinaire de Lyon a entrepris des analyses toxicologiques. Mais les résultats ne seront connus qu’entre une semaine et 15 jours.

Selon la SEPANSO 24 (une association de défense de l’environnement qui œuvre pour la sauvegarde du patrimoine naturel), la thèse de l’empoisonnement ne doit pas être écartée. En effet, d’après Serge Fagette, ornithologue amateur au sein de l’Association : « Les cygnes ont pu être empoisonnés par un anticoagulant utilisé pour tuer les ragondins », explique-t-il.

Serge Fagette précise également avoir vu un des cygnes morts saigner de l’anus. Un preuve selon lui de la consommation de cet anticoagulant : « Cela provoque une hémorragie et cela tue les cygnes », conclut-il.

FOCUS SUR LA CHINE – 7 ans de prison pour avoir vendu des livres



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ