Les douanes américaines saisissent des pilules de Viagra, des vêtements et du maquillage contrefaits en provenance de Chine

Par Frank Fang
29 octobre 2020
Mis à jour: 29 octobre 2020

Les douaniers américains de Los Angeles ont déclaré avoir saisi 25 000 pilules de Viagra contrefaites le mois dernier dans une cargaison en provenance de Chine.

Les fausses pilules contre l’impuissance faisaient partie des 31 072 articles contrefaits interceptés au port de Los Angeles-Long Beach le 21 septembre. Ont également été saisis 5 145 articles de vêtements et chaussures contrefaits portant les logos de Gucci, Louis Vuitton, Ferragamo, Moschino, Versace, Balenciaga et Nike.

En outre, 927 articles de faux maquillage et de faux parfum, en violation des marques déposées de MAC et de Chanel, ont également été saisis.

Si elles étaient authentiques, les marchandises saisies auraient eu un prix de détail suggéré par le fabricant estimé à plus de 3,5 millions de dollars, selon une déclaration du 27 octobre du service des douanes et de la protection des frontières. Les articles ont ensuite été remis à l’unité des produits pharmaceutiques illicites et de contrefaçon de la police de Los Angeles (LAPD) pour enquête.

« La meilleure façon pour les consommateurs de se protéger et d’éviter ce type de fraude est d’acheter des articles provenant de sources légitimes uniquement », a déclaré Donald R. Kusser, directeur de la zone portuaire du CBP au port de Los Angeles-Long Beach.

La Chine reste la première source de marchandises contrefaites entrant sur le marché américain. Selon les statistiques du département américain de la sécurité intérieure, le CBP a effectué 27 599 saisies au cours de l’année fiscale 2019. Ces marchandises auraient eu un prix de détail estimé à 1,5 milliard de dollars si elles étaient authentiques.

Parmi ces saisies 2019, 13 293, soit 48 %, provenaient de Chine, suivies par Hong Kong avec 9 778 saisies, soit 35 %.

Parmi toutes les saisies, la catégorie la plus importante était celle des montres et des bijoux contrefaits (15 %), suivie par les vêtements et les accessoires (14 %), les sacs à main et les portefeuilles (13 %), les chaussures (12 %) et l’électronique grand public (10 %).

En 2018, le CBP a effectué 33 810 saisies, dont 46 % en Chine continentale et 41 % à Hong Kong.

Le CBP a effectué plusieurs saisies de produits contrefaits fabriqués en Chine et à Hong Kong au cours des derniers mois.

Le 16 septembre, le CBP a annoncé qu’il avait saisi 900 lots de faux Apple AirPods importés à Porto Rico en provenance de Hong Kong par messagerie aérienne. Les faux écouteurs auraient eu une valeur marchande de 217 400 dollars s’ils étaient authentiques.

Un jour plus tard, le 17 septembre, le CBP a annoncé que les douaniers de Cincinnati avaient saisi 200 fausses montres Rolex le 28 août. La cargaison, frauduleusement étiquetée comme des « chronomètres », était adressée à un individu de New York.

Si elles étaient authentiques, les montres auraient eu une valeur marchande de plus de 2,5 millions de dollars.

Deux semaines plus tard, le 30 septembre, le CBP a annoncé une saisie à l’aéroport international de Los Angeles le 14 juillet, portant sur 7 170 faux produits de haute couture transportée par fret.

La cargaison comprenait 4 200 fausses sandales des marques Louis Vuitton, Chanel, Dior, Fendi, Versace et Gucci, ainsi que 347 faux sacs à main Gucci et 1 100 faux foulards Louis Vuitton.

Ensemble, les 7 170 articles auraient eu un prix de vente au détail suggéré de près de 5 millions de dollars s’ils avaient été vendus comme authentiques.

FOCUS SUR LA CHINE – Le président Xi lance une nouvelle menace contre les États-Unis

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ