La doyenne des Bretons a fêté ses 111 ans : Anne-Marie Papail a survécu à deux guerres et à un confinement

Par Nathalie Dieul
16 juin 2020
Mis à jour: 16 juin 2020

Un an de plus et un autre événement marquant pour Anne-Marie-Papail, la doyenne de Bretagne qui vient tout juste de fêter ses 111 ans après avoir survécu au confinement et à la pandémie. 

Depuis près de 20 ans, Mme Papail vit chez sa fille Marie-France Bossard, qui la dorlote comme il se doit à La Boussac en Ille-et-Vilaine. C’est là que celle qui est née en 1909 a fêté un anniversaire de plus, celui de ses 111 ans, rapporte Ouest-France.

Après avoir été serveuse dans une auberge, Anne-Marie Papail s’est mariée à l’âge de 32 ans. Avec son mari, décédé il y a une vingtaine d’années, ils ont eu quatre enfants et ont tenu une ferme pendant de nombreuses années, rapporte le Pays malouin.

« Quand on se porte bien, ça ne fait rien de vieillir », avait-elle déclaré à France 3 un peu avant ses 110 ans.

Jusqu’à un âge très avancé, cette dame qui a vécu une vie simple et laborieuse a continué à traire ses vaches à la main et à s’occuper de ses poules et de son potager. Jusqu’à l’âge de 108 ans, elle assistait encore aux repas des anciens.

Parmi ses secrets de longévité : ne jamais faire d’excès et boire tous les jours un peu de cidre, mais aussi axer sa vie sur le travail et la famille. En 2019, elle avait déjà dix petits-enfants, vingt arrière-petits-enfants et quatre arrière-arrière-petits-enfants.

La doyenne des Bretons reconnaît que sa longévité peut aussi être liée au fait de « de manger des produits sains ».

Cependant, c’est surtout la devise de la dame de 111 ans qui lui a permis de rester en forme aussi longtemps : « Ne jamais se laisser abattre, et on y arrive. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ